Idole yéyé, Richard Anthony est mort

0
705

Richard Anthony, alias Richard Btesh, est mort. Le célébrissime chanteur des années yéyé a succombé dans la nuit de dimanche à lundi à Pégomas (Alpes-Maritimes), âgé de 77 ans. Dans sa carrière, il a vendu près de 50 millions de disques, et enregistré plus de 600 titres.

Né au Caire (Egypte), arrivé en France en 1951, ancien représentant de commerce en réfrigérateurs, féru de jazz et saxophoniste, il est devenu artiste à succès par ses reprises de chansons anglo-saxonnes. Elles sont nombreuses, et marquent nos souvenirs : « Nouvelle vague« , « Et j’entends siffler le train » (1962, pour qui on invente le terme de tube de l’été), « La leçon de twist », « Itsy Bitsy petit bikini« , « C’est ma fête » (1963), « A présent tu peux t’en aller » (1964), « Donne-moi ma chance« . Il était à l’époque l’un des plus gros vendeurs de chansonnettes, avec Johnny Hallyday.

Dans ces années-là, il vit entre Londres et l’Espagne, côtoie les Beatles. Une légende raconte que Paul McCarney n’aurait pas été indifférent à Michelle, première femme de Richard Anthony. La star anglaise aurait même vainement proposé le titre « Michelle » au chanteur français, qui aurait décliné.

Après une période plus discrète, il revient en 1974 avec « Amoureux de ma femme » (ce n’est plus la même), tente une (brève) carrière américaine, revient et se fait rattraper par le fisc qui s’interroge sur son train de vie. Il passe même quelques jours en prison. Dans les années 80 à, il se retire dans le sud de la France. La décennie suivante est consacrée à la réédition de ses nombreuses chansons, à l’écriture d’un livre. En 2006, il est la tête d’affiche de la tournée « Age tendre et tête de bois ». En 2012, il donnait encore un concert à l’Olympia.



LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.