Ile de Pâques : une civilisation morte

1
683
L’île de Pâques, mondialement connue pour ses gigantesques statues de pierre, est au centre de plusieurs mystères. Celui des statues, bien entendu, mais aussi celui de l’effondrement de sa civilisation.
Petite histoire de l’île de Pâques

C’est en 1697 que cette île est citée pour la première fois par le navigateur Edward Davis, mais c’est en 1722 que le néerlandais Jakob Roggeven la découvre véritablement le soir de Pâques. Il la nommera simplement l’Ile de Pâques. Le navigateur est frappé par les colosses de pierre qui trône sur l’île et ne s’explique pas comment une population si basique a pu ériger de tels monstres. Son récit poussera de nombreux navigateurs vers cette île mystérieuse, et c’est en 1794 que le célèbre James Cook y accostera et décrira avec détails ce territoire étrange.

C’est à la fin de la 1ère guerre mondiale que des recherches scientifiques dévoilèrent au monde entier la splendeur des statues pascuanes et tous ses mystères. Aujourd’hui l’île est toujours possédée par le Chili, mais depuis 2007, elle a un statut de territoire spécial.

L’île a subit un effondrement civilisationnel : sa population d’autochtones est passée en 40 ans au XIXéme siècle de 2500 habitants à 110. Toute la culture des indigènes a été perdue, y compris les raisons et techniques de l’édification des statues.

Moai_Rano_raraku-225x300 Ile de Pâques : une civilisation morte

Les statues

Ces statues, appelées Moaïs, ont été érigées bien avant la découverte de l’île par les européens. On en compte près de 300 (le chiffre peut varier, car un bon nombre de celles-ci sont couchées, détruites ou enterrées). Elles furent taillées dans une roche de basalte à l’aide de haches rudimentaires. Cette roche se trouve principalement sur les flancs d’un des trois volcans que compte l’île. On sait de source sure, qu’elles furent travaillées sur place, déplacées et ensuite érigées. Ce qui est stupéfiant quand on connaît le poids et les dimensions de ces monstres. La hauteur varie entre 2 et 9 mètres et le poids se situe entre 10 et 100 tonnes. Il en existe même une de 24 mètres, partiellement détruite.

L’hypothèse

Dans son livre « Effondrements », Jared Diamond s’est penché sur la raison pour laquelle l’île s’est effondrée démographiquement et sa civilisation a disparu.

Sa théorie est complexe : une période de sécheresse aurait frappé l’île. Suite à cela, pour invoquer la pluie, les indigènes auraient édifié les statues, abattant pour ce faire la forêt. Cette déforestation aurait amplifié les problèmes écologiques, réduisant les ressources, et accélérant la famine. Un facteur exogène, l’importation de rats dans l’île par les polynésiens, qui auraient dévoré les cultures, auraient fini par compléter le tableau, achevé par l’arrivée des européens.

Diamond en tire cinq facteurs pouvant s’appliquer à toute civilisation et en causant l’effondrement :

  • dégradation environnementale,
  • changement climatique,
  • néo-arrivants hostiles,
  • perte de partenaires commerciaux,
  • réponses de la société elle-même à ces problèmes

Une théorie récente explique l’effondrement de la civilisation de l’île de Pâques par les seules raisons climatiques.

L’effondrement de la civilisation de l’île de Pâques reste un mystère, et la signification des statues également. Néanmoins, si la théorie de Diamond est bonne, notre civilisation aurait des raisons valables de s’inquiéter…

1 commentaire

  1. Bien sûr pas un scientifique n’émettra l’hypothèse suivante . Et pourtant………
    Et si ces colosses avaient été érigés ( tout comme les pyramides) par une civilisation d’extra terrestres ?
    Non ! Et pourquoi pas ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.