Inde : le « mort » se réveille juste avant l’autopsie

1
419
(capture youtube)

Il était moins une. Déclaré mort par erreur, un Indien de 45 ans s’est réveillé… dans la salle d’autopsie lundi dernier. Les agents de la morgue de cet hôpital de la banlieue de Bombay s’apprêtaient à pratiquer un examen qui, on l’imagine,  l’aurait tué pour de bon.

Cette incroyable bévue fait grand bruit dans les médias indiens incrédules, et la police locale tente de comprendre. Le doyen de l’hôpital, pour sa part, essaie de retracer le parcours de ce patient chanceux.

Très faible et malnutri, l’homme a été trouvé inconscient à une station de bus. Transporté à l’hôpital, il a été pris en charge par un médecin urgentiste aux méthodes expéditives, et peut-être débordé. Une simple prise du pouls, forcément faible, a classé le patient comme bon pour la morgue. Le docteur a ordonné un transfert immédiat, ignorant le protocole pourtant clair dans l’établissement: en pareil cas, il faut garder le mort au moins deux heures en observations après le constat de décès.

Ce sont deux agents hospitaliers qui transportaient le corps vers la morgue qui ont remarqué un souffle léger et un mouvement du ventre.

La victime se trouve désormais soignée dans une unité de soins intensifs, où elle tente de reprendre des forces. Le médecin négligent lui, selon certains médias indiens, aurait tenté de camoufler sa bourde après-coup, en déchirant son rapport médical.

Lire aussi :  Service Catholique des Funérailles, nouvelle agence à Fréjus

1 commentaire

  1. […] On vous an avait parlé hier, mais on ne s’en lasse pas : Déclaré mort par erreur, un Indien de 45 ans s’est réveillé… dans la salle d’autopsie lundi dernier. Les agents de la morgue de cet hôpital de la banlieue de Bombay s’apprêtaient à pratiquer un examen qui, on l’imagine,  l’aurait tué pour de bon. C’est à lire dans Funéraire Info. […]

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here