Interview : Joelle Lecacheur, directrice de Pas à Pas Formation

1
652

Nous recevons aujourd’hui Joëlle Lecacheur, qui dirige l’institut Pas à pas formations, une école de formation aux métiers du funéraires.

Un parcours

100_0215-300x224 Interview :  Joelle Lecacheur, directrice de Pas à Pas Formation
Joëlle Lecacheur

Joëlle Lecacheur n’était pas destinée, comme beaucoup, à s’intéresser au milieu du funéraire : cadre de santé infirmier, c’est lors d’un triste concours de circonstance, la perte de sa fille, qu’elle se penche sur l’accompagnement des endeuillés. C’est l’époque de la fin du monopole, et du développement des sociétés privées : une grande demande de formation se fait sentir, et diplômée désormais de l’université de Bobigny, Joëlle Lecacheur s’investit dans la formation et l’accompagnement des familles.

Elle publie ensuite deux ouvrages. Un premier, en 1998, « Une vie si belle mais si brève », puis, en 2001, « retrouver l’envie de vivre ». « Le premier était une réflexion sur le deuil de ma fille, sous forme d’hommage. Le deuxième, je l’ai fait à la demande de familles et de mon éditeur, qui avaient été touchés par le premier » explique-t-elle.

Au fil du temps, elle fait des rencontres «  qui me permettent de découvrir plus particulièrement le milieu de la thanatopraxie, d’y intervenir dans le cadre de la préparation au diplôme national. C’est ainsi que je fais la connaissance de Cédric Ivannes devenu depuis un excellent professionnel avec qui nous décidons de créer Pas à Pas formation. »

Pas à Pas

Pas à pas est une école de formation à structure associative.

Organisée en sessions, c’est une petite structure « On préfère avoir peu de participants et privilégier le contact » Mais pourquoi choisir Pas à Pas plutôt qu’une autre école, justement ? « Nos tarifs, on est moins cher » explique-t-elle dans un grand éclat de rire, avant de reprendre, plus sérieusement « Pour le contact,la proximité avec nos stagiaires que nous guidons, accompagnons véritablement au cours de leur formation. Et parce que nous avons, Cédric Ivanes et moi-même, privilégié le partage de l’expérience sur la théorie. Bien sûr, il y a un apprentissage théorique très poussé, c’est normal, mais il y a surtout beaucoup de pratique, de mise en situations. Nous voulons que nos stagiaires comprennent bien les familles en deuil, leurs attentes et leurs comportements. »

Mais parmi les stagiaires, il y en a qui se trompent d’orientation ? « Quand ils viennent nous voir, leur projet est souvent bien avancé. Mais je prend le temps de m’entretenir avec eux, sur leur vision, leurs motivations. Envisager d’exercer dans ce milieu nécessite de la part de chacun un certain nombre de qualités et nous devons en tenir compte lors de nos formations» et vous avez un suivi, après, sur leurs débouchés professionnels ? « On les suit, bien sûr, mais beaucoup arrivent chez nous avec déjà un projet professionnel, une promesse d’embauche à la clef ».

Et il est vrai, vérification faite, que leurs tarifs sont très raisonnables, par rapport à la moyenne du secteur.

Lire aussi :  Mourir et voir mourir : la nuance complexe du soin palliatif

L’appel de l’autre

Parallèlement à cela, Joëlle Lecacheur continue l’accompagnement des familles, de façon bénévole. « C’est important pour moi, et puis on m’appelle pour demander de l’aide. » pas de réunion formelle, plutôt des rencontres intimistes. Ce qui l’aide aussi pour Pas à Pas.

« Les familles ne savent pas à qui s’adresser, bien souvent. Je m’efforce personnellement de les aider, et j’essaie aussi d’apprendre aux stagiaires l’écoute. C’est important, dans ce métier : les familles n’ont pas besoin que de services funéraires, elles ont besoin d’écoute. »

On sent, en discutant avec elle, ce qui fait sa principale force : une véritable envie de comprendre, en plus d’une passion pour l’autre, et un goût certain pour la transmission.

Joëlle Lecacheur va rejoindre l’équipe des contributeurs de Funéraire Info, pour notre plus grande joie.

L’école Pas à Pas Formation

Les livres de Joëlle Lecacheur

1 commentaire

  1. Je cherche d’urgence les coordonnées de Joelle LECACHEUR pour autorisations de publications de textes ou lui transmettre nos coordonnées pour qu’elle puisse prendre contact avec moi – Nous avons été en contact ensemble il y a 10 Ans par l’intermédiaire de J.P. COMTET
    Merci de faire suivre

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here