Journalistes, idées d’articles pour la Toussaint 2014

0
809

La Toussaint approche, c’est difficile à croire, mais dans à peine plus d’un mois, on y est. Pour nos amis de la presse, nous avons quelques suggestions d’article.

presse-papier-300x224 Journalistes, idées d’articles pour la Toussaint 2014

Il est difficile de se représenter le fait que, dans 33 jours, c’est la Toussaint, et sa cohorte de chrysanthèmes dans les cimetières, tant la météo est clémente sur beaucoup de régions françaises en cette fin septembre. Pourtant, c’est bel et bien le cas. Et nos amis journalistes de la presse généraliste vont se mettre en quête de sujets sur le funéraire : un marronnier qui permet des variations sur le thème, c’est assez rare pour en pas en profiter.

Quelques uns nous ont déjà passé un petit coup de fil pour nous exposer leurs idées, et c’est avec joie que nous leur avons ouvert notre carnet d’adresse. D’autres sont plus timides, et à leur attention, nous avons listé quelques idées que nous pensons dans l’air du temps.

Les obsèques personnalisées

C’est, à notre avis, LE sujet majeur du funéraire, non seulement pour cette Toussaint, mais pour les années à venir. Songez : les quelques produits personnalisés sur le marché cartonnent, et pourtant ils sont encore confidentiels auprès du grand public. Imaginez le potentiel commercial de cette façon de travailler… Et la créativité dont il va falloir faire preuve pour se distinguer.

Par exemple, sur l’essor de la crémation et la question inhérente de la destination des cendres, vous pourriez illustrer votre article en parlant de dispersion des cendres dans l’espace, avec la société Atome Funéraire. Si l’on préfère inhumer les cendres sur terre, mais dans un monument original, ou une inhumation classique sans crémation, mais que le granit uniforme vous déprime, demandez à Fer Tombal. Freddy vous expliquera avec joie les spécificités de son monument en acier.

Lire aussi :  Devenir franchisé Philae service funéraire !

Pas d’obsèques sans cercueil, en France. Et puisqu’on parle de crémation, parlons du cercueil en carton. Alternative écologique au bois, celui-ci peine à s’imposer dans les esprits. Brigitte, d’ABCremation saura vous expliquer tout cela.

Vous pouvez aussi rendre visite à Olivier Bernier, un fabriquant de cercueil français, Bernier-Probis.

Mais la modernité n’exclut pas la tradition. C’est bien ce qu’a compris Pilato : ce fabriquant de corbillards combien à la fois tradition et modernité, avec ses limousines funéraires à la fois ultra modernes et intemporelles. L’occasion de faire de superbes photos.

Et il y a les coulisses, les technologies dont le public n’entendra jamais parler, mais qui sont pourtant primordiales. Ainsi, pourquoi ne pas illustrer un article sur la science dans les domaines du funéraire avec le Safe Balm d’Hygeco, Un produit de thanatopraxie sans formol, qui a demandé des années de recherche, et qui est en phase d’expérimentation.

Made in France

Autre sujet à la mode, le Made In France. Non, non, on vous arrête de suite : pas de croque-morts en marinières ici. Mais un marché dynamique, tant du point de vue des producteurs que des consommateurs.

C’est ce qu’illustre l’étude du Credoc pour la CSNAF. Intitulé « Les Français et les obsèques, dix ans d’évolution », celui-ci donne le panorama le plus complet, à la fois synthétique et détaillé, des comportements de nos compatriotes face au funéraire. Cette étude fourmille d’idées d’articles… Et elle est en elle-même un sujet d’article.

Les réseaux sociaux

Vous êtes un magazine de geeks, très axés nouvelles technologies ? Nous avons ce qu’il vous faut. Exactement ce qu’il vous faut, même : les réseaux sociaux.

Lire aussi :  1er Salon du Funéraire Grand Sud, devenez exposant!

Par exemple, les réseaux sociaux généralistes, Facebook et Twitter en tête, face à la mort. Les prestigieux géants se trouvent bien embêtés lorsqu’un utilisateur décède. Il existe déjà une abondante littérature sur le sujet, mais pourquoi ne pas traiter de la confrontation des réseaux sociaux généralistes, souvent démunis face à la mort, et qui proposent des solutions d’hommage bricolé, et des réseaux sociaux spécialisés, comme www.Netcropole.com, qui offrent des solutions innovantes, dédiées, étudiées, professionnelles à l’hommage numérique ?

Le Funéraire dans l’art

Enfin, le dernier mais non des moindres, l’art se frotte souvent au funéraire.

Elicci, MaChanson.be par exemple composent des musiques personnalisées pour les obsèques. Oui, une chanson pour un enterrement, jamais entendue à la radio, inédite, composée et enregistrée pour le défunt, sans intervention de Rihanna, Lady gaga ou Jean-jacques Goldman.

Enfin, mon attachée de presse refuse de me laisser terminer cet article sans rappeler que j’ai écrit moi-même un livre sur le sujet, Mes sincères condoléances, sortie le 9 octobre. Les pompes funèbres vues et racontées de l’intérieur.

Mais le meilleur moyen de trouver un bon article, c’est de pousser la porte d’une pompe funèbre près de chez vous, avec un regard curieux. Vous verrez que les équipes sont tout disposées à parler de leur métier avec passion et précision, et que leur façon de travailler et voir les choses est souvent aux antipodes des idées reçues. On vous offre même le titre : « croque-morts, cet inconnu ».

Si avec tout ça, vous ne réussissez pas une Toussaint médiatique variée, positive et passionnante, c’est à désespérer.

Guillaume Bailly

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here