Katmandou : mieux que le bûcher, le crématorium électrique

0
390

Un crématorium électrique pour préserver l’environnement : l’établissement a été inauguré en grandes pompes dimanche dernier à Katmandou (Népal), au pied de l’Himalaya, à en croire le journal le journal The Kathmandupost. Le premier corps a été crématisé dans la foulée.

C’est la compagnie d’aménagement régional Pashupati (PADT) qui en est à l’origine, avec le soutien actif du gouvernement local. L’idée est de réduire le nombre des traditionnels bûchers, dans un environnement déjà très pollué. Reste à avoir si l’équipement sera incitatif et rentable.

Selon Govinda Tandon, de la PADT, tous les rites habituels peuvent être effectués sans problème au crématorium. « La seule différence est que nous utiliseront l’électricité et non le bois pour brûler le corps. » En moyenne, 300 kilos de bois de chauffage sont nécessaires pour un bûcher. Ce qui revient à près de 7.000 roupies népalaises (59 euros environ).

Là, en 45 minutes, un défunt peut être crématisé pour un coût réduit de moitié. Le crématorium peut prendre en charge chaque jour une douzaine de défunts. L’exploitant a testé l’installation avec succès en septembre dernier avec deux corps non réclamés des victimes du récent tremblement de terre.

Ce crématorium est équipé de deux fours électriques, achetés environ 220.000 euros à une entreprise de Calcutta (Inde). Même si l’équipement bénéficie d’une alimentation sans interruption, la PADT a aussi installé un générateur de secours. Le bâtiment contient une chambre froide prévue pour recevoir vingt corps.

Lire aussi :  Alerte sécurité et réglementation sur le matériel de levage

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.