L’urne funéraire lui a valu cinq jours en prison

0
347
Urne funéraire

La chaîne CBC a rapporté samedi qu’un Britannique âgé de 41 ans transportant dans une urne funéraire les cendres de son ami pour être dispersé au Canada a été incarcéré pendant cinq jours par les services frontaliers qui ont décelé par erreur une substance illicite dans l’urne.

Simon Darby, un amateur de plein air en Nouvelle-Écosse, au Canada, est mort d’un cancer il y a peu de temps, dont le dernier souhait était que l’on disperse ses cendres dans cette région de la côte atlantique canadienne. Selon la chaîne publique canadienne CBC, avant même d’accomplir les dernières volontés du défunt, le Britannique Russel Laight, âgé de 41 ans, l’ami du défunt qui avait l’intention d’exaucer le dernier vœu de Simon, en se rendant en Nouvelle-Écosse, au Canada, pour y disperser les cendres, a été arrêté malheureusement à l’aéroport de Saint-Jean de Terre-Neuve, par les douaniers, qui ont cru avoir découvert dans l’urne funéraire, de la drogue, puis jeté en prison. Il a commis l’erreur de ne pas effectuer les formalités nécessaires qui aurait permis l’urne funéraire et son contenu d’entrée dans le pays. L’urne a été confisquée par les services frontaliers canadiens à son arrivée à l’aéroport disait-il à la CBC, pour en analyser le contenu afin d’assurer qu’aucune substance illicite s’y trouve.

Lors de tests, des traces de kétamine, un anesthésique puissant qui est utilisé en médecine vétérinaire et humaine ont été décelés par erreur par les services frontaliers. Russel est par la suite emprisonné pendant cinq jours et cinq nuits. Après une nouvelle analyse faite à Ottawa, qui le disculpe et a montré la non-présence de kétamine dans l’urne, Russel Laight a finalement été libéré le 7 mars. Pourtant, Russel n’a aucune idée de l’endroit où les cendres se trouvent et la restitution de l’urne n’a pas encore été faite. « Afin que je puisse faire ce que mon ami Simon souhaitait, j’aimerais vraiment, le plus vite possible, pouvoir les récupérer », a-t-il annoncé à CBC, samedi.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.