La chambre d’Hannah de Stéphane Bellat

0
482

Qui n’a jamais eu envie de posséder une machine à voyager dans le temps ? Afin de pouvoir changer la face du monde, ou tout du moins un peu l’histoire, le cours de sa vie, ou de celle des autres…

Stéphane-BELLAT-200x300 La chambre d’Hannah de Stéphane BellatC’est à partir de ce fantasme que ce fonde l’intrigue du livre de Stéphane Bellat.

1992, Paris, le petit Pierre à 11 ans, il vit entre ses parents qui se déchirent continuellement comme s’il n’existait pas, comme si ce pauvre môme était invisible à leurs yeux, entre ça et quelques soucis à l’école, du haut de ses 11 ans et malgré l’amitié que lui porte maxime son meilleur ami, Pierre déprime.

Ce petit bonhomme pense même au suicide, à en finir… quand survient dans sa vie Hannah. Une gamine du même âge que lui qui va lui apporter un grand rayon de soleil, faire renaître le sourire sur son visage triste.

Jusque là tout est normal, sauf que, ben Hannah elle ne vit pas en 1992, mais en 1942, 50 ans avant lui, dans la même maison, elle dormait dans la même chambre.

On ne sait trop par quelle magie elle est là, mais toujours est-il que va naitre une grande histoire d’amitié entre ces deux enfants.

Hannah va expliquer à Pierre qu’elle est juive, ce qu’elle subit en ces temps sombres, de son coté, pierre qui ne connaît pas encore cette période va lui aussi se renseigner, apprendre, et surtout découvrir qu’Hannah est à l’aube de l’opération un vent printanier, plus connue sous le nom de rafle du vel d’hiv.

Pierre, qui vient de découvrir l’horreur de cette rafle, les camps d’extermination, va tout faire pour sauver Hannah, malgré les 50 ans qui les séparent, la suite, je ne peux la narrer ici sans spolier le livre, à vous de découvrir.

Je reste mitigé sur ce livre, d’un côté j’ai eu du mal à adhérer à ce voyage « spatio-temporel », l’histoire, la rencontre entre les deux personnages, je suis plus branché littérature noire, j’ai du mal à m’évader avec ce qui n’est pas réaliste.

Je suis comme ça, soit on va à fond dans le réalisme, soit à fond dans la SF, l’entre-deux, j’ai du mal.

Mais d’un autre coté je suis obligé de recommander ce livre, la façon dont Stéphane —l’homme spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, guide et conférencier autour de la bataille de Normandie— aborde la seconde guerre mondiale, par la bouche des enfants, et je dirai même pour les enfants est excellente.

C’est même un livre que je recommanderai pour les pré-adolescents, ce livre est un devoir de mémoire, une façon d’aborder l’histoire différemment, avec des yeux d’enfants, et c’est cela que j’ai trouvé merveilleux.

Comme quoi on n’est pas obligé d’adhérer à 100% à un livre pour dire qu’il est bon, l’auteur sait écrire, et surtout il sait narrer la grande Histoire avec des mots simples, mais des mots qui font mouches, et c’est cela le plus important !

D’ailleurs j’ai beaucoup aimé le rappel de mémoire à la fin du roman, avec les lois anti-juif, que chacun les relise en se disant que ce n’était pas de la fiction, juste la haine d’hommes envers d’autres hommes.

« A-t-on déjà vu quelqu’un pleurer devant la perte d’un numéro ? On le remplace. Et personne ne s’en aperçoit. A Auschwitz, le futur se limite à l’heure qui suit. Si on est encore vivant, c’est une victoire. Une heure plus tard, on est déjà dans le futur. »

Par Sébastien Mousse

 Atelier-Mosésu-300x98 La chambre d’Hannah de Stéphane Bellat

la-chambre-dhannah-rebelle-214x300 La chambre d’Hannah de Stéphane BellatLa chambre d’Hannah de Stéphane Bellat

Rebelle Editions

Date de parution : 04/05/2015

Collection : Opalene

ISBN    2365383106

Prix : 18€

En savoir plus : http://stephane-bellat.jimdo.com/

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.