La communication dans les pompes funèbres, entre peine et désespoir

4
863

Il y a des jours ou j’ai envie de partir m’enterrer ailleurs ou de me mettre quelques coups de pompes… funèbres. En effet, il y a des initiatives de l’industrie funéraire que nous n’arrivons pas à relayer ou à mal relayer… Exemples…

  • La patronne d’une grande enseigne du funéraire va faire un tour dans le désert à l’occasion du Rallye des Gazelles dans la catégorie 4×4 avec un Mitsubishi Pajero, et nous n’en parlons pas…

Le traitement journalistique : Une présentation de l’épreuve et de l’équipe, un papier sur l’association.  « Leucémie Espoir Paris Île-de-France », une petite chronique tous les deux ou trois jours avec des photos, une ITW sur l’aventure au retour…

coup-de-pompes-300x253 La communication dans les pompes funèbres, entre peine et désespoir
coup de pompes... funèbres
  • La responsable de la communication d’un grand salon funéraire me téléphone pour me demander de préciser que le « Salon n’est ouvert qu’aux professionnels », bon je suis d’accord, un prêtre exorciste ou un groupe de gothiques dans les allées pour se rendre dans un stand de cercueils cela ferait désordre… Nous faisons ce que nous pouvons avec ce que nous avons…

Le traitement journalistique : Un papier régulier sur les nouveaux exposants, sur le marché funéraire, sur les organisateurs et sur les visiteurs…

  • Une célèbre franchise, à la franchise de faire un salon pour les entrepreneurs qui souhaitent se franchiser, nous n’en parlons pas, bon vous allez me dire que j’aurais du faire le déplacement porte de Versailles pour faire mon boulot…

Le traitement journalistique : Il y avait énormément de requête sur Google pendant la semaine précédent le salon et les deux semaines suivant le salon, la aussi une politique de service après vente qui aurait pu être mise en place pour muscler la présence sur internet, « le savoir faire, le faire savoir », la clé d’une communication réussit pour un évènement novateur dans les pompes funèbres.

  • La présidente d’un syndicat du secteur funéraire fait une lettre à Marie Drucker pour lui dire « sa façon de penser après la diffusion des infiltrés », belle lettre d’ailleurs, mais n’étant pas en couple avec Marie Drucker, nous n’avons pas pu évoquer cette initiative.

Le traitement journalistique : Pouvoir comparer les éléments de langage des différentes fédérations et syndicats du funéraire…

  • Un réseau français d’entrepreneurs de pompes funèbres associés ouvre des magasins sur un concept plutôt novateur… J’ai eu la joie de le lire dans la PQR…
Lire aussi :  Conflit au crématorium de Perpignan, mort par bizutage...au menu du réveil funéraire du jeudi 15 mars 2018

Le traitement journalistique : Un petit reportage pour faire savoir que cela existe aux professionnels du funéraire et faire savoir au grand public qu’une enseigne propose des tarifs plutôt bas…

  • Nous avons signalé notre existence aux services de presse des éditeurs, et nous recevons encore des mails d’auteurs qui nous demandent pourquoi nous ne parlons pas de leur livre sur la mort. Ce serait avec grand plaisir, mais personne au service de communication n’a pris l’initiative de nous prévenir de sa sortie et de nous l’envoyer.

Le traitement journalistique : une fiche de lecture et une interview de l’auteur…

  • Un rassemblement d’acteurs majeurs de la profession va avoir lieu en juin à la Rochelle, nous ne savons pas si la réunion de ces professionnels du funéraire sera public ou privée et si nous pouvons nous y rendre.

Le traitement journalistique : Le programme et les participants, les débats, une interview de l’organisatrice de cet événement, un reportage…

Sans oublier les « vous travaillez avec ce syndicat, non ? » Euh, non… « Vous êtes grand-public ?» Euh, non… « Vous parlez trop de .. » Euh, non… « C’est pas mal, mais… » Euh, non, et je vais terminer par ce qui arrive de plus en plus souvent, « C’est super ce que vous faites, continuez.. », Euh, oui !

Funéraire info c’est aujourd’hui le plus gros site internet « Croque-morts to Croque-morts » et « fournisseurs de croque-morts to Croque-morts » c’est tous les jours de l’actualité, des reportages, des interviews, des sourires, des coups de gueules en toute transparence.

Cette profession qui a l’habitude de faire le dos rond quand la presse ou les médias tirent à boulets rouges, puis de se lamenter en formant le « chœur des pleureuses » sur le thème « personne ne nous aime » ou perdre son temps dans des guerres picrocholines doit prendre en main sa communication de manière moderne et utiliser internet et la communication multicanal pour communiquer ses succès, informer en toute transparence ou combattre le « bad buzz » et c’est précisément ce dont Funéraire Info est capable et qu’il s’est fixé pour objectif.

Lire aussi :  Réception famille post-obsèques, Bill Gates et les Bitcoins, James Bond...au menu du réveil funéraire du jeudi 1 mars 2018

Nous avons mis les moyens sur la table et posé des règles déontologiques très strictes pour fournir à nos lecteurs professionnels des informations pertinentes, exactes et vérifiées, et pour le lecteur de passage, particulier qui s’aventurerait là par hasard, l’image d’une corporation extrêmement professionnelle et rigoureuse à son service.

Nous n’avons pas le temps d’appeler, chaque jour, tous les opérateurs funéraires de France pour savoir s’il s’est passé chez eux quelque chose de notable. Le ferions nous que ces professionnels auraient vite fait de se plaindre qu’on les harcèle. Ils préfèrent dire qu’on ne parle jamais d’eux et trop des autres.

Nous n’avons pas d’agence de presse dédiée, pas de téléscripteurs qui nous informent de ce qui se passe en tempes réel dans le monde des pompes funèbres.

En revanche, nous avons une petite équipe, réactive, recrutée sur sa parfaite connaissance du milieu et ses qualités d’écriture pédagogique. Nous ne vous demandons pas d’écrire nos articles, nous vous demandons de nous dire ce que vous faites, par mail ou par téléphone, et nous nous chargeons de le mettre en valeur, à travers un article, qui sera diffusé sur Internet, média que nous maîtrisons.

Ne jugez pas que l’inauguration de votre chambre funéraire ne soit pas intéressante : elle l’est forcément pour un collègue, quelque part en France, qui a besoin d’un relais pour un convoi, et donc, elle l’est pour nous. Vous êtes fière de votre nouveau corbillard, nous aussi. Toutes les informations, qu’elles concernent le funéraire ou les femmes et les hommes qui exercent cette profession, sont intéressantes pour quelqu’un. Et c’est à nous de les mettre en valeur et de faire en sorte qu’elles parviennent précisément chez celui qu’elles intéressent.

C’est un canal adapté à son époque, fait pour vous, mais qui ne peut pas se faire sans vous…

 

4 COMMENTAIRES

  1. Mais pourquoi tant de haine (ou de sentiment de haine) ?
    Tant de mépris (ou sentiment de mépris) ?
    De polémique (ou d’envie de polémique) ?

    • Ce n’est ni de la haine, ni une quelconque envie de polémiquer. Simplement, de plus en plus de personnes nous disent que ce que nous faisons est bien, et nous nous demandons pourquoi nous n’arrivons pas à faire encore mieux.

  2. Bonjour ,

    Ayant l’occasion de m’exprimer dans vos rubriques , je saisis l’opportunité et vous en remercie .
    Suis seul à vous demander de publier cet article , et en suis totalement responsable , mon employeur n’y est pour rien .
    Mais je trouve tellement injuste ce qui va suivre , que je ne peut y renoncer .
    Employé chez les Pompes – Funèbres Nationale à Cagnes Sur Mer , je trouve totalement injuste que les réquisitions de corps Judiciaires soient allouées à une seule entreprise sur les départements 06 et 83 , peut etre 13 également je crois .
    D’autant qu’en plus nous n’avons jamais reçus d’appels d’offres pour ce service .
    Notre Ministre de la Justice , Mme TAUBIRA à laquelle j’ai adressé un courrier auquel cette dernière n’a jamais répondu , est sur le point de reconstituer une autre forme de monopole pour lequel nous avons déjà Mr LECLERC et moi meme , durement bataillés pour le faire disparaitre ( disparaitre , enfin ! ) .
    Par ailleurs , l’on essaie de nous inciter à adhérer à des fédérations de pro , mais à quoi servent elles si ce n’est qu’à prendre des cotisations ? .
    Pouquoi ne s’occupent elles pas de ce genre de problémes ? .
    Il y a de cela 34 ans que je suis dans la profession , suis aujourd’hui retraité et bien contant de l ‘ etre .
    Je plains les jeunes qui épousent cette profession aujourd’hui .
    En tout cas , merci de me permettre de poussez mon coup de gueulle .
    Bien à vous ,
    Richard SAUZEAUD :Conseiller Funéraire / Thanatopracteur- Tél : 06 61 41 67 69 .

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here