La créatine est-elle la responsable de la mort de Jonah Lomu ?

0
206
Jonah Lomu

L’ancien ailier des All Blacks, ancien coéquipier de Jonah Lomu, Joeli Vidiri, qui souffre aujourd’hui de la même maladie rénale que la légende néo-zélandaise, décédé à cause d’un arrêt cardiaque en novembre dernier, a fait une confidence tonitruante au Telegraph sur le lien entre ses ennuis de santé et la prise de créatine dans les années 90, en assurant que la cause de la mort de Jonah Lomu, le 18 novembre dernier pourrait venir de la créatine directement.

Comme Lomu, l’ex-star du rugby Vidiri qui a commencé à utiliser ce produit qui n’était pas encore interdit en 1995, est en effet atteint du syndrome néphrotique, la même maladie rénale.

Joeli Vidiri, âgé de 42 ans, l’ancien trois-quart aile de l’équipe des Auckland Blues, qui est appelé à deux reprises à la fin des années 90 en sélection nationale et a joué avec Jonah Lomu en club, souffre du syndrome néphrétique touchant trois personnes sur 100 000 seulement, a été contraint en raison d’une maladie rare aux reins, de prendre sa retraite en 2001.

Dans son interview, il a raconté qu’on leur a donné un grand pot de créatine à intervalles réguliers qu’ils ont d’habitude mixée avec de l’eau. Il dit par contre ne pas se rappeler de la dose qu’ils prenaient, mais, ils l’ont pris avant et après l’entrainement. Jonah Lomu faisait de même poursuit-il. Ils étaient jeunes, désespérés d’atteindre leurs objectifs, de briller et ils étaient prêts à faire n’importe quoi pour faire carrière dans le rugby continua-t-il. Selon lui, il y avait beaucoup de pression et ils n’avaient pas le choix. Semaine après semaine, il faillait être performant, car ils commençaient seulement à être payés en semi-professionnel.

Lire aussi :  Pierre Bellemare, Cercueil Nike, cimetière...l’actualité du 28 mai 2018

De son côté, John Mayhew, le docteur des All Blacks a démenti cette information. Par contre, si Joeli Vidiri disait vrai, il y a une forte chance que ce produit soit néfaste à la vie et particulièrement aux reins.

Dans le monde du rugby, le décès de Jonah Lomu, la plus grande star de l’histoire de la discipline, en novembre dernier, à cause d’un arrêt cardiaque après une longue bataille depuis plusieurs années contre une rare maladie de reins, a fait l’effet d’un tremblement de terre. Depuis, plusieurs détails flous ont refait surface, surtout concernant la prise par l’ancien ailier des All Blacks de produit dopant.

Quant à Vidiri, il a pu bénéficier d’une greffe de rein en 2015 après avoir été diagnostiqué, il y a quinze ans.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here