La kalachnikov, l’arme des terroristes contre Charlie Hebdo

0
920
kalachnikov

Vers 11h30, deux hommes cagoulés, armés de kalachnikov, ont fait irruption au siège du journal satirique Charlie Hebdo. Le bilan de cet attentat terroriste, 12 morts et 4 blessés graves, dont deux policiers, est le plus meurtrier depuis 1978 en France.

Charb, directeur de la publication de Charlie Hebdo, Cabu, Tignous et Wolinski sont décédés, lâchement assassinés. RIP

Le père du fusil d’assaut Kalachnikov, Mikhaïl Kalachnikov, est mort lundi 23 décembre 2013 à l’âge de 94 ans en Russie. A la fin de sa vie il déplorait que la kalachnikov soit devenue « l’arme préférée des terroristes ».

Quelques 100 millions de Kalachnikovs sont en circulation à travers le monde, soit une Kalachnikov pour 70 habitants de la planète depuis sa création en 1947.

La Kalachnikov est l’arme de prédilection de la guérilla, du terroriste, de l’enfant soldat et du criminel, une arme simple et fiable tirant jusqu’à 600 coups par minute

L’apparition de cette arme de guerre s’est banalisée en France depuis la chute du mur de Berlin et la guerre des Balkans notamment dans les milieux du grand banditisme et des petits voyous, en raison de son coût faible au marché noir et de la facilité à s’en procurer dans nos banlieues.

Lire aussi :  Menace procureur général, Pilato, Funéplus...au menu du réveil funéraire du mardi 27 février 2018

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here