La Petite Mort 3, un chapitre final doux-amer

0
141
C’est avec La Petite Mort 3, un album plus mélancolique, que Davy Mourier Conclut sa série. Conclure ? Peut être pas, finalement…
La Petite Mort, chapitre final

La Petite Mort, tome 3, reprend là où le précédent volume s’arrêtait. La Petite Mort vient coup sur coup de perdre ses parents et se retrouve soudainement adulte. Fini l’école, fini la cour de récré, la Petite Mort doit entrer dans l’âge adulte et affronter des situations nouvelles et parfois extrêmement compliquées: le monde administratif et ses impôts sur le revenant, les relations amoureuses, la famille, devenir papa, travailler, élever un enfant… Tout en continuant sa mission de faucheuse! Le tout entrecoupé des fameuses publicités Hello Kittu ou pour des poupées Barbie un peu spéciales…

L’auteur

Davy Mourier était présent sur le stand de Funéraire Info au salon funéraire Paris, et c’est dommage si vous l’avez manqué, parce que c’était un grand moment.

Davy Mourier c’est presque un artiste complet. Presque, parce qu’il ne danse pas et ne chante pas. Mais sinon, il sait écrire des blagues, ce qui fait de lui un scénariste, réalisateur et acteur de séries TV comme NerdZ ou Karaté Boy, deux grandes séries françaises très connues par les boutonneux de l’internet. Il a aussi fait parti du Golden Show une émission à sketchs qui a fait bien du ramdam sur la toile. Il est auteur de sketchs pour le site Golden Moustache. Il a joué son one-man-show, Petite dépression entre ami, pendant un an et demi à La Nouvelle Seine. Il a co-écrit et réalisé pour TEVA une série de sketchs pour Constance : Constance, ou la Gueule de l’emploi. Il est en train de réaliser Reboot, une série de science-fiction qu’il a co-écrit avec Lewis Trondheim, pour France TV nouvelle écriture. Il a écrit un livre d’humour sur les souvenirs geek aux éditions J’ai lu : Minitel et fulguropoing. En plus de cela, il anime de jolies émissions sur la chaîne Nolife et fait des BD qui se vendent comme des petits pains bien qu’étant beaucoup plus chères. La Petite Mort est son plus joli succès avec plus de 35 000 albums vendus.

Alors, c’est bien ?

Davy Mourier achève superbement sa collection par un tome riche, drôle et fin qui relate les tracas de La Mort qui doit faire face à son travail et sa famille. Un tome émouvant qui révèle toute la subtilité de son auteur et qui nous amène à réfléchir, entre deux rires, à toutes sortes de choses.

Les amateurs d’humour pur et dur ne trouveront peut être pas ici leur compte : le ton global est plutôt sombre, et si la drôlerie s’invite, c’est au sens kafkaïen du terme.

Beaucoup plus adulte que les deux précédents tomes, la petite mort 3 est le reflet des névroses et du mal être de son auteur, mis à mal par une rupture compliquée. Il déclare d’ailleurs avoir eu l’impression que la vie le broyait os après os, avant de finalement dédier l’ouvrage à son ex. Peut-être un moyen de tourner la page, à la fois sur leur histoire et sur la série la petite mort. Dans le rôle du génie tourmenté, Davy Mourier excelle, peut être parce ce que rôle là, il n’a pas besoin de le jouer.

Mais pour les fans, une bonne nouvelle : Davy Mourier a annoncé sur sa page Facebook la suite, avec une nouvelle Petite Mort, la petite fille de l’actuelle, qui trouve la conclusion de ses aventures dans ce tome. On a hâte de voir l’orientation de cette nouvelle série.

La petite Mort 3. Le Domaine des vieux

Par Davy Mourier, éditions Delcourt

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.