La rentrée de tous les changements pour le funéraire ?

1
551
C’est la rentrée ! Il faut s’y faire, remiser sardines de tente et barbecues, et revenir aux choses sérieuses. A quoi s’attendre cette année ?
Le chemin des écoliers

C’est la rentrée, c’est officiel : Bison futé n’indique plus le noir que dans le sens des retours, et les supermarchés mettent déjà en rayon les chocolats de Noël. C’est à peine exagéré : les commerces ont mis les premiers articles de la rentrée en rayon début juillet…

Bien entendu, on ne passera pas directement à Noël, il y a Halloween, avant… Vous rendez-vous compte que, alors que vous tentez d’allumer votre barbecue pour profiter des derniers jours d’aout, dans à peine plus de deux mois, c’est la Toussaint ? Que dans moins de trois mois, nous serons en train de parcourir les allées du salon, chaudement couverts ? Vous imaginez vous, dans votre bermuda à fleurs, que dans un mois on ressortira les manteaux de laine pour les cérémonies au cimetière ?

Ne tournons pas trop vite le dos à l’été : il s’y est passé des choses importantes, et ce n’est pas fini.

La tectonique des plaques

A moins que vous n’ayez coupé tout lien avec votre journal préféré durant l’été, il ne vous aura pas échappé qu’un mouvement majeur a eu lieu dans le funéraire : Funecap, société qui possède, entre autres, Pascal Leclerc, a acquis Roc-Eclerc. Jusqu’à présent, les deux société se disputaient âprement la seconde place des entreprises du funéraire en France, cette opération a clarifié les choses.

Une nouvelle qui n’a pas manqué de poser de nombreuses questions, surtout chez les petits indépendants, qui se demandent quelle concurrence demain face aux gros groupes ? Plus que jamais, les unions, coopératives et syndicats professionnels seront sollicités et joueront un rôle crucial dans le portrait à dessiner de la filière de demain.

Lire aussi :  PFG, première marque du funéraire pour les Français
Les nouveaux géants

D’autres bruissent de l’arrivée dans le funéraire des mutuelles. Des groupes d’assurance se pencheraient actuellement sur la possibilité d’acquérir à grande échelle des pompes funèbres afin d’écouler et d’exécuter leurs contrats obsèques.

Une nouvelle à suivre avec attention : les groupes d’assurance ne manquent pas de capitaux, peuvent s’installer partout, et s’implanteraient sur le secteur avec leur portefeuille client déjà colossal. Voilà qui rendrait les choses bien plus compliquées pour les indépendants.

Une rentrée animée

Alors, la rentrée 2015 – 2016 verra-t-elle une refonte totale du modèle économique funéraire ? L’apparition de nouveaux acteurs qui changeront la donne ? Des produits révolutionnaires qui vont bouleverser les habitudes ? Le suspens est à son comble. En tout cas, cette année sera passionnante à observer, et nous, nous prendrons plaisir à vous la décrypter dans Funéraire Info.

Mais d’ici là, faites chauffer le barbecue aux derniers rayons de soleil de l’été.

Guillaume Bailly

1 commentaire

  1. et pourquoi pas ne pas parler du nouveau produit de thanatopraxie sans formol ??? qu’en disent les thanato qui l’utilisent a grande ou tres grande echelle ???
    en tout cas tres bonne rentrée a toutes et a tous

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.