Avé Maria : La revanche du croque-morts, un plat qui se mange froid

0
569

La principale qualité d’un croque-morts est la patience. Le sang-froid aussi. Face à certaines familles, il est parfois dur de rester calme. Il existe pourtant parfois des moyens d’obtenir une petite revanche, discrète et mesquine, certes, mais jubilatoire.

J’étais sur la défensive. D’entrée, elle avait annoncé la couleur « Je connais très bien le directeur » dont elle avait donné le nom et prénom. Certes, ce n’est pas une preuve, mais comment vérifier sans risquer de passer pour un idiot ? La dame était pénible, vraiment pénible. Hautaine, emportée, d’un snobisme soigneusement entretenu, elle me faisait bien sentir qu’elle comptait me faire vivre un des pires moments de ma carrière.

C’était, effectivement, le cas. Un cauchemar de croque-morts.

La mémoire est, avec le temps on s’en aperçoit, un outil fantastique : le plus gros de l’entretien a été jeté aux oubliettes. Ne reste qu’une impression bien ancrée, et quelques images.

Comme, par exemple, lorsque nous nous dirigions vers la salle des cercueils, la réflexion à encaisser « J’espère au moins que vous avez quelque chose d’à peu près correct là-dedans ». Puis, une fois arrivés « Épargnez moi les cercueils en bois de cagette. Ou sont les pièces en acajou ? ». devant un cercueil d’ébénisterie en bois précieux « Et bien, au prix que vous en demandez, je me demande pourquoi vous ne vous offrez pas un costume mieux coupé ».

J’insiste : oui, non, non, et oui. Oui, c’est vrai. Non, je n’exagère pas. Non, je ne l’ai pas mise dehors. Et oui, j’en avais envie.

Plus tard, en remplissant la paperasse, et alors qu’un autre membre de la famille posait une question, je répondis « et bien, juridiquement » avant de me faire soudain interrompre « Juridiquement, ben voyons ! N’essayez pas de vous faire passer pour un avocat, si vous aviez eu les capacités de faire des études, vous ne seriez pas ici. ». Face aux sourires mesquins du reste de la famille, je m’étais contenté d’aller chercher le CGCT et de leur poser le texte de loi sous le nez. Minuscule moment de jubilation : dans certains yeux, j’ai lu le doute, peut être avaient ils été trop loin, peut être qu’effectivement, je savais de quoi je parlais. C’était le cas, bien entendu, pour les deux.

C’était une cérémonie civile, et l’occasion que j’espérai se présenta. Il manquait une musique, et la snob décréta « L’Avé Maria, évidemment ! ». Le débat faisait rage, entre les membres de la famille, celui de la Callas ou une autre cantatrice dont j’ai oublié le nom, lorsque je glissai, lors d’un silence « Sinon, j’en ai un, très joli, chanté par un enfant. ». Curiosité en éveil, la famille accepta de l’écouter. Il leur plut, même à la snob, qui ne posa qu’une question : « C’est quoi ? »

« Je ne sais pas, madame », répondis-je, obséquieux « je l’ai entendu lors d’une cérémonie, et l’officiant m’en a fait une copie ».

Mon baratin finit par prendre. Mon Ave maria fut adopté à l’unanimité.

La cérémonie fut faite par la directrice du crématorium. La famille avait explicitement demandé à ce que l’officiant soit, au minimum, un cadre. Ils la traitèrent comme une employée.

A la fin, la directrice et moi-même nous retrouvâmes au café. C’était aussi une amie. Ce qui explique peut être pourquoi la famille avait écopé du pire horaire possible pour la crémation.

« Dis moi », commença-t-elle, « Ton Ave Maria, là, je l’ai déjà entendu quelque part, mais je ne sais plus ou. »

« Tu as vu 28 Jours plus Tard ? »

« Je crois, oui. C’est un film d’horreur, c’est ça ? »

« C’est ça. »

« Et c’est la musique du film ? »

« Exactement. Ils voulaient un Ave Maria, ils ont eu un Ave Maria sorti d’un film d’horreur. Ils ne le sauront jamais, ça m’a fait marrer, et tout est bien. Il reste du café ? ».

PS :

Quelques jours après la cérémonie, je croisai le directeur. Je réussi à lui glisser « Au fait, nous avons procédé aux obsèques du père de Madame XXX, elle a dit vous connaître. »

La réaction ne se fit pas attendre : « Quoi, cette conne ? Vous l’avez foutue dehors, j’espère. ».

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.