La théorie des 21 grammes, le poids de l’âme

3
4198
Le poids de l'âme
Le poids de l'âme par Cassandra

Toutes mes théories sont basées sur des études scientifiques auxquelles j’ajoute une réflexion et une philosophie, ce n’est en rien de la fiction ! 21 grammes serait d’après l’étude du Dr Macdougall le poids de l’âme.

Elle fut mesuré grâce à une balance , en effet il a pu constater en plaçant un défunt sur une balance pendant une durée de trois heures que le corps humain subissait une perte de (trois quarts d’once), 21grammes, qu’au moment de la mort l’âme s’échappait de notre corps qui par ce fait nous allègerait de ce poids.

Mais cette théorie fût par la suite sérieusement remise en doute par le manque de rigueur de ce scientifique, en effet sur ces 6 « exemples » il n’y aura de résultat que sur un seul. Alors info ou intox ? Aucune théorie selon moi n’est vraie ou fausse. Le cerveau possède à la base en lui-même une masse de 1,3kg peut-on y inclure avec le poids de l’âme ? Comment évaluer un poids métaphysique avec un organe « vivant » ? Selon moi ça serait relativement possible, une étude britannique montre que les « structures  » de l’âme vivent au sein de nos cellules cérébrales, par mes recherches je tiens à démontrer que notre cerveau est certes un organe physiquement identique pour tous, qu’il contient aussi la même masse pour tous, mais on ne peut affirmer que nous ayons la même quantité de cellules cérébrales, plus ou moins développer suivant les individus.

Le cerveau fait l’effet d’un muscle, sa capacité peut être réduite de 40% pour certaines de ses parties si comme tout muscle il n’est pas régulièrement entrainé, de quoi mettre sérieusement en doute ces 21 grammes pour tous. On peut démontrer aussi la conservation de notre connaissance, de notre âme, par exemple chez des patients « ressuscités« , réanimés, ces informations retournent alors dans ces cellules cérébrales appelés « microtubules« , le patient récupère ses informations, son identité. En cas de décès il est donc parfaitement possible que ces informations puissent exister en dehors du corps indéfiniment, ce que l’on pourrait appeler globalement « l’âme ».

Lire aussi :  Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

le poids de l’âme, 21 grammes?

Cependant il ne faut pas négliger la théorie des 21 grammes car elle peut être une possibilité et est une ouverture vers la recherche. La métaphysique (si elle existe) et le monde vivant sont deux mondes qui ne devraient jamais se rejoindre en soi, « La terre pour les vivants« . L’Homme par son évolution à la manie de toujours vouloir modifier le fonctionnement de ce qu’il pense arriver à pouvoir contrôler, imaginons s’il parvenait à toucher à quelques choses qu’il ne maitrise pas, dont il n’a aucune connaissance.

L’âme est une énergie qui fait fonctionner nos circuits cérébraux, on a pu constater qu’elle était gorgée de différentes énergies en plus de ses ressources, il n’est donc pas négligeable de penser que les êtres vivants en possèdent à leurs tour pour « fonctionner« .

Existe-t-il de bonne ou mauvaise âme ? On définit nous-même l’âme de quelqu’un d’un aspect extérieur par ses actions, sa manière d’être ou de penser, mais ne nous trompons pas en affirmant des choses infondés, nous savons tous que personne n’est tout blanc ou tout noir (spirituellement bien-sûr). Nous ne pouvons affirmer que quelqu’un est bon ou mauvais car nous possédons tous une part sombre et une part clair, après nous sommes seul maître de nous-même à décider celle que nous voulons montrer. L’âme en elle-même est neutre, elle ne tranche pas, ne bascule ni d’un côté, ni de l’autre

Cassandra

Cassandra-2-300x300 La théorie des 21 grammes, le poids de l'âmeJe m’appelle Cassandra, j’ai 21 ans , j’ai fait une formation de conseillère funéraire . J’écris depuis toujours, je suis une cartésienne qui écrit des textes purement nihiliste , mes théories sont basées sur certaines études, je suis une femme qui à soif de connaissance. Je m’intéresse plus particulière au cerveau humain ,à son mode de fonctionnement, au monde du funéraire . Ma grande source d’inspiration est basée sur la philosophie épicurienne. Je suis également très porter sur la criminologie. J’ai créé  »La parole des faignants » dans le but de vous faire partager mes théories , mes pensées , et que vous aussi puissiez vous exprimez librement sur votre philosophie.

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud

3 COMMENTAIRES

  1. Il ne serait pas bien compliqué de laisser en permanence un mourant et son lit sur une balance et de noter les éventuels écarts de poids avant et après la mort.
    Techniquement et éthiquement ça parait tout à fait faisable.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.