La tombe de Jim Morrison au cimetière du Père Lachaise

0
2399
Tombe de Jim Morrison
Tombe de Jim Morrison - Par Tibo77 (Travail personnel) CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Le beau gosse a rejoint l’autre côté le 3 juillet 1971, au sommet de sa gloire et de sa propre perte aussi.

(Vie et) Mort de Jim Morrison

Chanteur et co-fondateur du groupe mythique The Doors, Jim Morrison était aussi un poète émérite, parfois comparé à Arthur Rimbaud en tant que poète maudit. Le succès lui montera à la tête et il fit l’objet de nombreux déboires. Arrêté plusieurs fois, l’homme était un consommateur régulier d’alcool et de drogues, il se vantait, à propos de l’acide, d’en avoir pris 200 fois. On le retrouve décédé dans la baignoire de l’appartement parisien qu’il occupe le 3 juillet 1971.

Incarnation du « sex, drug’s & rock’n’roll », les circonstances de sa mort restent particulièrement floues. On le considère tantôt suicidaire et s’étant injecté une dose pure d’héroïne dans un bar, duquel on l’aurait transporté comateux ou mort vers son appartement ; tantôt décédé d’une crise cardiaque qui le guettait depuis un moment. L’enquête bâclée, volontairement ou non car mettant potentiellement en cause le fils d’un notable français, Jean De Breteuil -dealer des stars à l’époque-, n’en dira pas plus sur les circonstances de la mort de Jim Morrison. Des années plus tard, la petite amie du dealer Marianne Faithfull accusera publiquement Jean De Breteuil d’être le responsable de la mort de Jim Morrison.

Comme d’autres célébrités mythiques au destin tragique, la légende voudrait qu’il ait préparé son départ, usé du star system, et qu’il ne serait pas mort, probablement vivant sur une île en compagnie de Michael Jackson et Elvis. Quoiqu’il en soit, il fait partie du tristement célèbre Club des 27.

Tombe-de-Jim-Morrison-Par-Bermudos-Travail-personnel-CC-BY-SA-3.0-via-Wikimedia-Commons-300x196 La tombe de Jim Morrison au cimetière du Père Lachaise
Tombe de Jim Morrison – Par Bermudos (Travail personnel) CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

La tombe de Jim Morrison au cimetière du Père Lachaise

Enterré le 7 juillet, sa tombe est une des plus visitée du cimetière du Père Lachaise. La concession à perpétuité supporte un monument simple, constitué d’un entourage en granit gris monolithe, et d’un bloc en granit faisant office de stèle qui supportait un buste à l’effigie du chanteur. Colorié et tagué, il fut volé en 1988.

Une plaque en bronze comporte son nom : James Douglas MORRISON 1943 – 1971. Sous son nom, une inscription en grec « ΚΑΤΑ ΤΟΝ ΔΑΙΜΟΝΑ ΕΑΥΤΟΥ » :  fidèle à son propre démon.

Marquée du passage de ses fans par des bouteilles de bières, de whisky, de seringues et de graffitis qui s’étalaient même sur les tombes voisines, elle est désormais entourée de barrières qui subissent les mêmes témoignages.

D’autres tombes de célébrités ou d’inconnus ici

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.