La Toussaint 2014, thèmes, obsessions, bilan

0
762
La Toussaint dans la presse

La Toussaint, cette année, a donné lieu à une belle litanie d’articles dans la presse. Et ce marronnier, longtemps cantonné aux idées reçues, a fasciné la presse qui a fait un véritable travail d’investigation sur des grands thèmes. Décryptage.

soleil-300x209 La Toussaint 2014, thèmes, obsessions, bilanLA superstar

Sans aucun conteste, LA susperstar de la Toussaint est une boule, de type naine jaune, composée à 74 % d’hydrogène, 24 % d’hélium et le reste de gaz lourds, d’une température en surface de 5700 degrés, et beaucoup plus au centre, distante de 149 597 870 km du plus proche cimetière. Simplifions-nous la vie, et appelons cette célébrité Soleil. La météorologie exceptionnellement clémente pour ce mois d’octobre a occupé l’actualité, soulignant la rareté et l’intensité de ce soleil de Toussaint. Sans qu’aucune voix inquiète de ce signe manifeste de réchauffement climatique ne se fasse entendre…

crématorium-de-Thionville-avec-ATI-225x300 La Toussaint 2014, thèmes, obsessions, bilanPuisqu’on parle écologie

Quelques journaux ont évoqué l’écologie, justement, pour attaquer la pratique crématiste. Curieuse priorité, passade ou nouvelle obsession ? Évacuons vite fait ce débat, votre serviteur a un argument imparable, fruit d’un savant calcul maison basé sur le nombre de crémations et des statistiques de l’OMS et Greenpeace : l’ensemble des crémations en France depuis la première, en 1889, au Père Lachaise a dégagé autant de pollution au gaz carbonique que les usines Chinoises et Indiennes en 1 minute 47 secondes aujourd’hui, ou que les centrales à charbon Allemandes, qui ont remplacé les centrales nucléaires, en treize heures.

L’écologie, oui, à condition de ne pas se tromper de priorités.

20_euro-300x199 La Toussaint 2014, thèmes, obsessions, bilanParlons d’argent

Comme dirait Jean-Pierre Pernaud, mais au fait, « Combien ça coûte ? ». L’argent fut un thème majeur abordé cette année, lancé par le résultat de l’étude de l’UFC-Que Choisir.

Lire aussi :  AdVitam, comment se faire rembourser les frais d’obsèques ?

L’intelligence de l’UFC sur cette affaire a été de réaliser cette étude au niveau national, et de personnaliser ensuite les résultats envoyés par région géographique. Alors que Var matin aurait tiré deux lignes des prix pratiqués à Cambrai, l’information selon laquelle les tarifs des pompes funèbres auraient globalement baissé à Toulon a fait une pleine page.

L’argent a été une obsession pendant cette Toussaint, mais la question lancinante « Les pompes funèbres sont elles trop chères » n’a pas trouvé son corollaire « Par rapport à quoi ? ».

cercueils-carton-300x225 La Toussaint 2014, thèmes, obsessions, bilanRien de personnel

Corbillards originaux, cercueils en carton, ou personnalisés, ou en carton personnalisés, dispersion de cendre dans l »espace ou dans un espace paysager au pied d’un arbre, pour intéresser la presse, cette année, il fallait faire de la personnalisation. En revanche, si vous proposiez du service classique, du corbillard à cheval ou même des devis sur internet, c’était plus compliqué. Vous aviez du temps de parole, mais moins qu’un cercueil avec un motif Olympique Marseille ou façon peau de vache.

3D_sinceres-condoleances-300x194 La Toussaint 2014, thèmes, obsessions, bilanIdées reçues

Par contre, les articles sur les idées reçues ont fait florès.

ATTENTION, PASSAGE IMMODESTE

et, quelque part, j’en assume une partie de la responsabilité, puisque j’ai écrit un livre dont c’est justement l’objet et qui a eu un certain retentissement médiatique

FIN DU PASSAGE IMMODESTE, PARDON POUR LE DERANGEMENT

Le côté amusant de la chose, c’est que la plupart des journalistes qui ont fait un papier sur le sujet, et qui l’ont très bien fait, ont interrogé des professionnels, non seulement sur les réponses aux préjugés, mais sur les préjugés eux-même. Ca donnait « Quels préjugés ont les gens sur votre métier, et que répondez-vous ». J’imagine le régal de l’étudiant psychiatre, qui fera le tri, les dimanche après-midi pluvieux, entre ce que les professionnels savent qu’on pense d’eux, ce qu’ils croient qu’on pense d’eux, ce qu’on dit vraiment sur eux, et ce que ça dit sur eux.

Lire aussi :  Bernier Probis vient d’acquérir F.A.M.A. en région parisienne

Bon, alors, cette Toussaint ?

Moins nouvelles technologies et plus ensoleillée que l’an dernier, cette Toussaint fut globalement un bon cru, néanmoins terni par l’enquête tarifaire lancée par l’UFC, en soit une bonne initiative, mais à la méthodologie et aux conclusions discutables(CF article en lien). Du bon et du mauvais, donc, et il est peut être un peu trop tôt pour en tirer des conclusions. On verra au moment de payer la note.

Mais une chose est sûre : le funéraire intéresse la presse. Les journalistes se sont vraiment penché sur le sujet, on en a vu dans les entreprises de pompes funèbres, dans les cimetières, chez les fournisseurs, poser des questions, et surtout, s’intéresser. Les poncifs et lieux communs ont disparu, emportant avec eux, dans ce tourbillon de renouvellement, des figures autrefois omniprésentes. Si vous avez des nouvelles du patron de l’AFIF, n’hésitez pas à nous en donner, on ne l’a vu nulle part, on s’inquiète.

Guillaume Bailly

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.