Le 19 mars comme journée nationale du souvenir, le conseil constitutionnel confirme

0
355

Loi relative à la reconnaissance du 19 mars comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc

Dans sa décision n° 2012-657 DC du 29 novembre 2012, le Conseil constitutionnel s’est prononcé sur la loi relative à la reconnaissance du 19 mars comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc et l’a déclarée conforme à la Constitution. Il avait été saisi de cette loi par plus de soixante députés et plus de soixante sénateurs.

D’une part, le Conseil a relevé que la loi avait été examinée successivement dans les deux assemblées et adoptée dans les mêmes termes selon une procédure conforme à la Constitution : examen de la proposition de loi adoptée par la commission saisie en application de l’article 43 de la Constitution et adoption par l’Assemblée nationale le 22 janvier 2002 ; adoption de la proposition de loi sans modification par le Sénat le 8 novembre 2012.

D’autre part, l’article 1er de la loi qui institue une journée nationale du souvenir et de recueillement et son article 2 qui fixe cette journée au 19 mars ne méconnaissent aucune exigence constitutionnelle.

JdF1-300x225 Le 19 mars comme journée nationale du souvenir, le conseil constitutionnel confirme
Votre actualité sur les pompes funèbres

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here