Le but de la mort d’Aaron Ramsey, la malédiction continue

1
295
Aaron Ramsey

La malédiction qui veut qu’une personnalité décède le lendemain, après chaque but d’Aaron Ramsey, l’international gallois, le buteur dans le derby de la 29e journée de Premier League londonien d’Arsenal face Tottenham, samedi, a frappé de nouveaux. Dimanche, au lendemain d’un but du joueur d’Arsenal, Nancy Reagan, la femme de l’ancien président américain Ronald Reagan, est décédée.

La malédiction qui s’est encore vérifiée ce week-end, est tenace et poursuit Aaron Ramsey depuis 2011. Une célébrité meurt le lendemain, à chaque fois que le joueur de football à Arsenal, Aaron Ramsey marque un but dont le dernier exemple est encore très récent avec la mort de Nancy Reagan. L’international gallois qui a ouvert le score face à Tottenham dans le derby de Londres n’a malencontreusement pas permis aux Gunners de reprendre des points au classement de Premier League, aux Spurs. Cela s’est empiré, car la fameuse calamité court après lui avec le décès de la femme de Ronald Reagan, l’ancien président des États-Unis, qui est une nouvelle personnalité.

Depuis janvier 2016, le décès de l’ex-première dame est le troisième. Deux autres disparitions dont celle de David Bowie le 10 janvier et celle d’Alan Rickman le 14 janvier, ont suivi de près les buts d’Aaron Ramsey, l’international gallois. Ce n’est que le dernier cas, car la liste est longue depuis 2011.

Aaron Ramsey vient d’égaler en l’espace de trois mois son record de 2011, où il a marqué le 1er mai un but contre Manchester, la veille du décès d’0ussama Ben Laden. Le 5 octobre de la même année, Steve Jobs est décédé le surlendemain où Ramsey a marqué un but face à Tottenham. Il en est de même pour Mouammar Kadhafi qui est décédé le 20 octobre de la même année.

Lire aussi :  Contrats obsèques, pompes funèbres : comment rivaliser face aux banques et assurances ?

D’autres célébrités figurent aussi au palmarès du joueur, qui avant de mettre la balle au fond du filet, va probablement se poser des questions. En 2012, le soir même où il a marqué un but face à Sunderland, Whitney Houston nous a quittés. 2013 est aussi marqué par la disparition du dictateur argentin, Jorge Videla quand il a trouvé le filet du gardien de Wigan. Contre Cardiff, alors qu’il a marqué le but le 30 novembre de la même année, le lendemain, Paul Walker est décédé dans un tragique accident. La calamité continue en 2014 avec la mort de Robin Williams, le lendemain du jour ou il a marqué un but lors de la Super Coupe anglaise, en Community Shield.

Chance ou un pur hasard ? Tout cela est assez troublant…

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here