Le formol a encore de l’avenir

1
1431

Notre déléguée Nord-Est Martine BICHET a envoyé un courrier au ministère de l’écologie au sujet de l’utilisation du formol en thanatopraxie et de son éventuelle interdiction.

Mr Vincent DESIGNOLLE, chef du bureau développement durable, a pris le temps de répondre et nous le remercions. Voici un extrait de son courrier : « les produits utilisés en thanatopraxie relèvent du type de produit 22 ; vérification faite, ils font partie du dernier groupe du programme d’examen européen, ce qui signifie que l’évaluation des substances pour ce type de produit et les décisions d’approbation correspondantes sont prévues entre 2020 et 20024. D’ici là, d’une part le régime transitoire actuel continuera de s’appliquer sans changement, et d’autre part la situation socio-économique pourrait avoir évolué… »
Nous pouvons donc être rassurés, nous bénéficions d’un délai supplémentaire non négligeable pour utiliser sans problème le formol. Et contrairement à ce que certaines entreprises font croire pour vendre et imposer leurs produits sans formol avant la fin de l’année, il n’y a donc aucune obligation à utiliser leurs nouveaux produits. Nous pouvons donc continuer à utiliser allègrement le formol encore pour un certain nombre d’années.
D’autre part ça laisse le champ libre à d’autres entreprises pour étudier et créer un produit correspondant aux normes européennes mais aussi efficace que le formol actuel.

Lilian Masson, secrétaire général du SPTIS

Lire aussi :  Marbriers, conseiller funéraire, thanatopracteur : "fermez bien la porte en rentrant"

1 commentaire

  1. L’efficacité des substituts… C’est tout le problème. Le formol est une saloperie, parole de cancéreuse, mais c’est le meilleur conservateur. A moins d’autoriser l’arsenic?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here