Les agents funéraires et le café : une alliance éternelle.

2
658
Marquer les familles

Lequel d’entre nous, toutes professions confondues, n’a-t-il jamais fait de « pause clope » ou « pause café » au sein de son entreprise ? En ce qui me concerne, je vais plutôt orienter ce bref article sur la pause café, un rituel devenu fréquent, quasiment universel dans nos entreprises, et notamment ici, celles du funéraires et assimilés.

Café-300x226 Les agents funéraires et le café : une alliance éternelle.Il n’est écrit nulle part qu’il faille aimer et boire du café pour entrer dans les pompes funèbres, mais cela est préférable, voire même chaudement recommandé, cette pratique étant largement répandue dans nos agences, funérariums et autres marbreries.
Quel agent funéraire de France et d’ailleurs ne s’est-il jamais vu proposer un « p’tit café » par l’un de ses confrères ?
Le rituel se multiplie surtout lorsque l’agent funéraire est en déplacement dans une institution ou chez des confrères : crématorium, chambre funéraire, mairie, marbrerie etc. (quoique pour les mairies c’est un peu plus rare, puisqu’en général, on s’y rend afin d’effectuer une déclaration de décès et le temps est compté, surtout dans les grosses entreprises qui possèdent une activité soutenue. C’est plus fréquent à la campagne, par contre).

Le café possède de multiples vertus : c’est une boisson qui réchauffe et hydrate dans un moment de convivialité lorsque celui-ci est partagé. Il contient aussi et surtout : de la caféine !
La caféine, pour les initiés, est un alcaloïde qui possède des propriétés stimulantes, d’où sa consommation le matin, pendant les pauses au travail et le soir pour ceux qui travaillent tard ou pendant la nuit. Il apporte des minéraux (potassium) et de la vitamine B3. Certains en boivent beaucoup, des auteurs célèbres comme Voltaire ou Balzac en buvaient de grandes quantités pour achever leur journée de travail (jusqu’à 17 heures par jour pour Voltaire). Balzac en serait mort (il buvait jusqu’à trente tasses par jour !)…ceci dit, au XVIIIème siècle, le café n’était pas préparé de la même manière que de nos jours occasionnant beaucoup plus de dégâts au niveau des intestins pour ceux qui en consommaient beaucoup.
D’un produit de luxe importé des Antilles et d’Amérique du Sud, alors dégusté à la Cour et dans les salons intellectuels à l’époque des Lumières, on est passé à une boisson très populaire partout dans le monde, très prisée dans tous les milieux sociaux.

Revenons aux pompes funèbres, voulez-vous ?

Quand un agent funéraire, qu’il soit conseiller, maître de cérémonie, chauffeur ou porteur, se déplace chez des confrères (et non pas concurrents), il n’est pas rare que celui-ci soit l’objet d’une invitation à se déplacer en salle de pause s’il y en a une ou vers la machine à café ou cafetière de l’entreprise (si le dirigeant a eu la bienveillance d’en prévoir une pour prendre soin de son personnel) car le café dans les pompes funèbres, est un élément essentiel pour le moral des troupes, pour partager un moment d’échange autour d’un petit noir dans un gobelet ou une tasse.
C’est à ce moment là que les employés refont le monde autour de l’actualité, celle de leur entreprise ou de leur quotidien à eux, c’est selon. Le café possèderait donc des vertus également fédératrices, invitant à l’échange et à la détente.

Il est également très apprécié après une réquisition. Pour se détendre et reprendre ses esprit. Et puis, avouons-le, nous aimons bien en offrir un aussi lorsqu’une tierce personne nous rend visite : gendarmes, facteurs, fleuristes, thanatopracteurs, chauffeurs longue distance, etc. j’en oublie très certainement.
Pour ceux qui ne boiraient pas de café dans leurs agences et/ou services, remarquez qu’il est peut-être temps de vous y mettre (sauf si dans votre entreprise, vous avez prévu du thé, de la soupe ou du déca…). L’alcool reste tout de même à proscrire, sauf si votre patron en a décidé autrement, ceci dit, pour une profession sensée fournir un service public, ça la fout mal quand vous reçevez une famille ou faites une cérémonie avec des relents de whisky ou de cabernet… à vous de voir !

Bonne dégustation à tous, le café a encore de beaux jours devant lui, et gare aux excès, surtout ceux ayants des soucis cardiovasculaires.

Bonne journée à tous !

2 COMMENTAIRES

  1. Les producteurs et les commerçants en CAFE devraient vous octroyer des primes pour cette belle publicité que vous avez écrite sur leur marchandise.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.