Les métiers des pompes funèbres : conseiller funéraire, le cœur du système

0
523
Assistants funéraires de la Dynastie Ming
Assistants funéraires de la Dynastie Ming

Quels métiers pour les pompes funèbres ? Thanatopracteurs, marbriers, Maîtres de Cérémonies, ont tous leur importance dans le dispositif des obsèques. Commençons par celui qui est au cœur de la machine, qui en pose et active les rouages, le métier le plus important de tous, parce que sans lui, rien ne se passerait : l’assistant ou le conseiller funéraire.

Au fait, conseiller ou assistant ?

On pose parfois la question de la différence entre le conseiller et l’assistant funéraire. Il n’existe, en fait, aucune législation pour définir ces deux postes.

Simplement, l’usage, jusqu’à il y a quelques temps, faisait que l’on commençait assistant funéraire, et que l’on passait conseiller lorsqu’on avait suffisamment d’expérience. Un assistant est capable de faire son métier, recevoir une famille, organiser des obsèques, et un conseiller funéraire est capable de faire plus, prendre la direction d’une agence, par exemple.

Mais surtout, le conseiller funéraire avait reçu suffisamment de familles et vécu assez de situations hors normes pour pouvoir venir à bout de presque toutes les difficultés, et voler au secours des assistants désespérés.

Tout ceci a volé en éclat lorsque certains se sont avisés que « conseiller » était un terme plus valorisant qu’assistant, et se sont mis à l’appliquer à quiconque avait un diplôme de funéraire, vidant ces termes de leur sens. C’est dommage.

Conseiller funéraire, le cœur du système

Il existe une constante dans le métier des pompes funèbres : l’erreur humaine. Se tromper de nom, au cours d’un hommage, ne serait-ce qu’une fois, peut détruire tout le travail d’une équipe.

C’est le travail du conseiller funéraire, d’éviter ce genre d’incidents. S’enquérir des causes du décès pour éviter les incidents, vérifier que tous les documents sont bien complétés et que les prestations correspondent aux souhaits de la famille, tout cela fait partie de ses attributions.

La tâche des porteurs est de porter, aussi bien les cercueils en cérémonie que les brancards sur le lieu du décès, le Maître de Cérémonies a la fonction de chef d’équipe et doit s’assurer que tout se déroule conformément à un protocole établi, l’agent de funérarium s’occupe des défunts durant leur séjour à une maison funéraire, le thanatopracteur effectue les soins de conservation, et l’assistant funéraire a la charge de coordonner tout ce petit monde en fonction des volontés des familles, entre autres nombreuses fonctions.

La principale de ces missions est, bien entendu, de recevoir la famille en deuil. En cette occasion, il sera tout à la fois logisticien, commercial, psychologue et juriste.

Les métiers d’un métier

Logisticien, parce qu’il va devoir coordonner de nombreux intervenants. Dans le cadre d’obsèques dans une église, par exemple, il devra s’assurer de la disponibilité du bâtiment, d’un prêtre, de trois ou quatre porteurs, d’un Maître de Cérémonies, d’un corbillard, des fossoyeurs au cimetière…

Et calculer les horaires en fonction des lieux et heures d’intervention : aller d’une chambre funéraire à un lieu de culte à l’autre bout d’une ville peut voir le temps de trajet varier du simple au triple, selon l’heure et les conditions de circulation. Et, bien entendu, il devra, si tel est le souhait des proches, rédiger un avis de décès portant à la connaissance de tous ces information.

Lors de ces instants qu’il passera avec la famille, il devra déployer des trésors de psychologie. Pour ce faire, il doit connaître et savoir identifier les différentes étapes du deuil. En dehors du fait qu’il a face à lui une famille dans l’affliction, avec tout ce que cela comporte d’impondérables, de réactions parfois disproportionnées où surprenantes si un mot malheureux est prononcé, il devra, comme nous l’avons vu plus haut, essayer d’obtenir des information qui peuvent s’avérer cruciale, sur la cause du décès, la présence de certaines maladies…

La partie commerciale de son travail consistera à proposer aux familles divers produits complémentaires. Et, parfois, de justifier ses tarifs : beaucoup ne comprennent pas que les pompes funèbres ne soient pas un service gratuit.

Juriste avant tout

Enfin, et surtout, il est chargé d’appliquer la législation. Chaque entreprise de pompes funèbres doit être titulaire d’une habilitation préfectorale, beaucoup plus difficile à obtenir qu’à perdre. Et les embûches, en droit Français, sont nombreuses : on peut dire, en caricaturant à peine, que si une opération funéraire ne fait pas l’objet d’une demande d’autorisation auprès de l’administration, elle doit faire l’objet d’une déclaration dans un autre service.

Le conseiller funéraire doit s’assurer que tout se déroule à la fois en conformité avec la loi, avec les souhaits des familles et en conformité avec les impératifs techniques et logistiques.

On peut affirmer, donc, sans conteste, qu’il est au poste le plus important des pompes funèbres. Les autres auront beau jeu de protester, mais, sans conseiller funéraire, pas de travail pour eux.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.