Les monuments cinéraires, le nouvel enjeu du secteur funéraire

0
198
Maffre monuments cinéraires
Maffre monuments cinéraires Maffre

On parle très régulièrement de l’espace cinéraire et plus particulièrement de la dispersion. Surtout depuis la loi que beaucoup jugent incomplète. D’ailleurs depuis des années, les familles ne savent pas toujours ce qu’elles ont le droit de faire avec l’urne ou non. L’attention à été mise sur la dispersion. Et pourtant…avec un taux de crémation sans cesse croissant et un besoin particulier accordé au souvenir, le jardin cinéraire devient un véritable enjeu en lieu et place du marché funéraire et une nouvelle manière d’aborder le deuil. Surtout avec les monuments cinéraires, comme l’expliquait Jean Ruellan, directeur du marketing et de la communication d’ OGF, à la Toussaint 2017.

Le jardin cinéraire est un lieu dédié à la crémation, dans cet endroit on y trouve un jardin du souvenir, appelé aussi jardin de dispersion. Mais il peut aussi y accueillir des monuments cinéraires. Avec l’interdiction de ramener les urnes à domicile, on pensait le marché des urnes voué au déclin et pourtant il n’en est rien.

monuments-cinéraires-Marc-Manzini Les monuments cinéraires, le nouvel enjeu du secteur funéraire
monuments cinéraires Manzini

Revenons donc à nos monuments cinéraires. Qu’est-ce que c’est exactement ? Nous sommes déjà venus vous parler des cavurnes. C’est tout simplement un petit caveau qui permet d’y déposer des urnes funéraires. Le cavurne est recouvert d’une dalle en béton. En revanche la tombe cinéraire elle, ne peut abriter qu’une seule urne et on peut y déposer un monument. Une tombe cinéraire ressemble à une tombe d’inhumation mais en plus petite, tout simplement.

Lors du salon funéraire, je me suis intéressée à ces tombes cinéraires, et les entreprises qui sont depuis longtemps dans le cinéraire et spécialisées dans les monuments proposent de belles prestations. Je pense en particulier à l’entreprise Manzini, de Marc Manzini, président honoraire de la C.S.N.A.F ou encore de l’entreprise Granits Michel Maffre, ou Stonest.

Lire aussi :  Les entorses à la loi et au CGCT pendant les obsèques de Johnny Hallyday
25467501_10213049990477980_576923209_o Les monuments cinéraires, le nouvel enjeu du secteur funéraire
Maffre monuments cinéraires Salon Funéraire Paris Le Bourget 2017

Qu’est ce que révèle des rites en vigueur ?

Qu’ils évoluent. On parle souvent des rites pour rappeler les traditions, or vous remarquerez que dans n’importe quelle société ou tribu, les rites évoluent pour s’adapter aux besoins culturels, cultuels et émotionnels de ceux qui les pratiquent. Le recul de la religion, le besoin de se souvenir participent à l’émergence de ces monuments cinéraires.

On ne le dit jamais assez mais la mort c’est vraiment le problème des vivants. Que l’on soit croyant ou non, le besoin de se rappeler, de commémorer et de rendre hommage est très prégnant dans notre société. C’est pourquoi les dispersions « selon les volontés du défunt » ne satisfont pas toujours ceux qui les survivent. Et c’est là, le plus paradoxal de la situation puisque ceux qui, au départ choisissaient la crémation mettaient en avant le côté « Je ne veux pas embêter ma famille, brûlez moi et dispersez mes cendres ». Mais une fois fait, les familles se retrouvent démunis. Un premier effort a été mis sur les jardins de dispersion, qui ne sont plus simplement des puits mais de jolis jardins où les galets blancs côtoient des environnements paysagers. C’est d’ailleurs le postulat de La Société des Crématoriums de France, qui fait du jardin du souvenir une étape essentielle dans le travail de deuil.

Les monuments cinéraires répondent donc à de nouveaux besoins du côté des familles, et d’un marché du coté des professionnels du funéraire et plus particulièrement de la marbrerie.

25510827_10213049990917991_1374303492_o Les monuments cinéraires, le nouvel enjeu du secteur funéraire
Stonest Salon Funéraire Paris Le Bourget 2017

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here