Les morts à la con de l’histoire

0
807

morts_la_con_bat Les morts à la con de l'histoire Il n’y a pas de mort indigne, juste des drames intimes, paraît il. Il s’avère parfois compliqué pourtant de garder le sérieux respectueux requis, face au trépas de certains, surtout lorsque leurs noms sont prestigieux… Ce que nous apprend le livre d’aujourd’hui

De quoi ça parle ?

« Depuis César et Cléopâtre, il n’y a pas de héros sans une belle mort, mise en scène ritualisée, tragique et glorieuse, à la hauteur de leur existence. Cependant, dans ce domaine, la réalité est souvent plus cocasse, insolite et parfois moins glorieuse que la légende. Dimitri Casali et Céline Bathias nous font revivre la vie de ces grands personnages qui ont tous pour points communs d’avoir raté leur sortie de scène. »

Les auteurs

Dimitri Casali. Historien, spécialiste de Napoléon, il est l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages historiques pour le grand public, la jeunesse et le scolaire. Notamment : le Larousse de Napoléon, L’Histoire de France pour tous les Français (Tallandier), Napoléon par les peintres (Seuil), Les Grands Immigrés qui ont fait la France (Aubanel), Notre Pays la France, (La Martinière). Après avoir travaillé avec Jean Tulard, il collabore régulièrement avec la presse écrite (Historia, La Croix…), la télévision (France 2 et 3) et pour divers festivals (festival historique de Compiègne). Il a publié L’altermanuel d’histoire de France : Ce que nos enfants n’apprennent plus au collège (Perrin, 2011) et Les éminences grises du pouvoir aux éditions Express Roularta.

Tombée dans l’histoire quand elle était petite, Céline Bathias est prête à tout pour faire partager sa passion ! Historienne médiéviste, elle a rédigé avec ses complices de faculté, Antoine Auger et Dimitri Casali, plusieurs ouvrages d’histoire pour la jeunesse et les adultes, dont 100 dates de l’Histoire du monde (Flammarion).

Et c’est comment ?

Classé par thématiques (« Gare aux femmes », « Les morts humiliés »), l’ouvrage est constitué de courts chapitres. Chacun resitue le personnage dans son époque, ce qui fait sa grandeur, pour mieux jouer sur le contraste, dans la seconde partie, entre ce destin prestigieux et le trépas souvent idiot, parfois humiliant, qu’il a subi.

Tout y passe, de l’inénarrable Félix Faure, à la fin dramatique de Vercingétorix, dans la crasse d’un cachot. C’est bref, pas mal écrit, efficace, irrespectueux au possible, sans sombrer dans le sordide.

Une friandise d’amateur d’histoire, à picorer le soir avant le coucher, une mine pour la culture générale amusante de fin de repas avec ses anciens copains de fac, un cadeau parfait pour le neveu qu’on n’aime pas trop et qui est persuadé que Charles Martel a bouté les Arabes ligués aux Allemands à Poitiers avec l’aide de Charles de Gaulle revenu tout exprès de Londres (ne riez pas, ce sont les ravages de l’enseignement non chronologique) ou au contraire pour le grand-père qu’on aime bien et qui ne manque pas un documentaire sur l’Egypte antique ou Alésia sur Arte.

Un cadeau aussi, finalement, à se faire à soi, tant ce petit livre est plaisant, agréable à picorer, la construction en chapitres indépendants permettant d’y aller et venir à sa guise.

« Les morts à la con de l’histoire » ne trompe ainsi pas sur la marchandise, et distraira le curieux, satisfera l’amateur d’anecdote, et rassurera l’angoissé persuadé d’avoir raté sa vie en lui rappelant que, parfois, il vaut mieux être un humble en bonne santé qu’un roi mort sur un pot de chambre.

Alors, on achète, ou pas ?

Si vous aimez les anecdotes, avez envie de repasser sur le vernis de votre culture générale une teinte particulière, aimez plus l’histoire ludique que scientifique, le livre est pour vous, foncez. Si en revanche vous êtes un érudit austère, songez à passer votre doctorat et briguer une chaire à l’université, toisez de votre mépris cet opuscule qui vous détournera à coup sûr des monographies monomaniaques que vous affectionnez.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.