Les Saints Patrons des pompes funèbres, des marbriers et des fossoyeurs

0
1387
La mise au tombeau du Christ, dont le corps a été donné à Saint Jospeh d'Arimathie sur autorisation de Ponce Pilate

On nous pose parfois la question : tiens, au fait, mais qui est le Saint Patron des Pompes Funèbres ?

Mise-au-tombeau-du-Christ-st-joseph-269x300 Les Saints Patrons des pompes funèbres, des marbriers et des fossoyeurs
La mise au tombeau du Christ, dont le corps a été donné à Saint Joseph d'Arimathie sur autorisation de Ponce Pilate

Après des recherches effectuées au péril de notre vie dans des grimoires poussiéreux, nous sommes en mesure de dévoiler l’identité de ce Saint… Et du Saint Patron des marbriers, en prime. Non, ne dites rien, c’est cadeau, ça nous fait plaisir.

Le Saint Patron des pompes funèbres est…

… Saint Joseph d’Arimathie ! Il est adjoint à Saint Nicodème. Saint Joseph d’Arimathie est fêté le 17 mars. Saint Joseph d’Arimathie était un Sanhédrin, tribunal juif de Jérusalem. Devenu disciple du Christ, très discret, il prit son courage et sa foi à deux mains pour aller demander à Ponce Pilate le corps du Christ crucifié, qui devait être inhumé dans la fosse communes de malfaiteurs. Aidé de Saint Nicodème, ils recueillirent le corps de Jésus, et le déposèrent dans le coûteux caveau que Saint Joseph d’Arimathie avait fait construire pour lui-même. Les deux le parèrent d’une fortune en encens et parfums, qui tenaient lieu d’embaumement, dans l’attente de la résurrection, trois jours plus tard.

Saint Nicodème, également Sanhédrin, ne doit pas être confondu avec les huit autres Saint Nicodème. Fêté le 3 août, il est surtout célébré par l’église d’Orient. Mais le Saint patron des Pompes Funèbres est bien Saint Joseph d’Arimathie, et la fête de notre profession est donc le 17 mars.

Il est indifféremment saint patron des thanatopracteurs, ayant oint le corps du Christ d’huile.

Enfin, la légende prétend que c’est Saint Joseph d’Arimathie qui recueillit le sang du Christ dans un calice, qu’il amena en Europe. Ce calice appartient à la culture européenne, sous le nom de Saint Graal.

Saint-Joseph-Graal-225x300 Les Saints Patrons des pompes funèbres, des marbriers et des fossoyeurs
Joseph d'Arimathie est également à l'origine de la légende du Graal

Le Saint patron des marbriers…

… Est Saint Clément, fêté le 23 novembre. Il fut le quatrième pape de l’église de Rome. Disciple de saint Paul qui en parle dans sa lettre aux Philippiens (4.3), il est l’un des premiers successeurs de saint Pierre sur le siège de Rome. Mais on sait peu de choses de son pontificat en ce temps de l’Eglise naissante. Sa lettre aux Corinthiens est le premier document où l’on voit l’Eglise de Rome intervenir dans une autre Eglise pour qu’y vive la charité, document inappréciable par la fraîcheur du texte si proche des rédactions des évangélistes. On ignore pourquoi il est Saint Patron des Marbriers, qui le partagent avec les navigateurs.

Et le Saint Patron des fossoyeurs…

Est Saint Maur, fêté le 15 janvier. Ce saint chrétien est mentionné dans la biographie de saint Grégoire le Grand en tant que premier oblat; jeune garçon, il est offert au monastère par ses parents nobles romains pour être éduqué dans la vie monastique. Quatre histoires impliquant Maurus raconté par Grégoire ont formé un modèle pour la formation idéale d’un moine bénédictin. Le plus célèbre de ces derniers implique saint Maurus dans la délivrance de saint Placide, un plus jeune garçon offert à saint Benoît en même temps que saint Maurus. Selon La vie de Saint Maur, après le grand voyage, saint Maur a fondé Glanfeuil comme premier monastère bénédictin en France.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here