Levée des soins pour les porteurs du VIH et soin à domicile, un décret très attendu

3
678
levée des soins
Cédric Ivanes, président du SPTIS

Je reste toujours à l’affût des nouvelles concernant la levée des soins de thanatopraxie pour les porteurs du VIH ainsi que l’interdiction supposée des soins à domicile afin que vous en soyez avertis le plus rapidement possible. Le décret attendu courant avril, n’est pas encore publié. J’ai demandé à Cédric Ivanes, président du Syndicat Professionnel des Thanatopracteurs Indépendants et Salariés -SPTIS, sa réaction.

Je vous en ait parlé ici, même si le décret n’est pas encore publié il a été validé au Conseil d’État. Cédric Ivanes ne peut pas encore nous donner les détails de cette publication, en revanche nous savons que des discussions ont continué pendant ces trois derniers mois.  Le CNOF, le Conseil National des Opérations Funéraires a été interrogé le 1er mars ainsi que le Conseil d’Évaluation des Normes le 9 mars dernier. Le Conseil d’Orientation des Conditions de Travail s’est quant à lui réuni le 5 avril et le décret a été examiné le 18. Il est donc en passe d’être publié.

En pleine élection présidentielle nous obtiendrons ainsi les détails de cette publication dès début mai. Cédric, qui est resté très confidentiel, reviendra pour nous sur les détails de ce décret, qui, ne fera que renforcer ce qui a déjà été dit : entre l’obligation pour les thanatopracteurs de se faire vacciner contre l’hépatite B et le tout nouveau décret sur le volet complémentaire qui précisera les causes du décès, en tout état de cause cette levée devrait intervenir dès le 1er Janvier 2018. Le temps de vérifier l’efficacité du vaccin ainsi que de pouvoir mettre en place pour les thanatopracteurs toutes les conditions pour exercer leur travail.

Quelques questions restent en suspens : Les soins à domicile vont-ils être réglementés ? On parle déjà de table pour les thanatopracteurs et de lieux adaptés en terme de m2 par exemple. Et surtout, les thanatopracteurs auront-ils un droit de véto concernant les soins sur les défunts porteur du VIH ?

Des questions dont les réponses arrivent dès les prochains jours. Vous en serez les premiers informés, sur Funéraire Info.

3 COMMENTAIRES

  1. « Et surtout, les thanatopracteurs auront-ils un droit de véto concernant les soins sur les défunts porteur du VIH ? » Un droit de véto?? C’est tout le contraire Madame, ce qui est prévu c’est justement de lever l’interdiction des soins funéraires pour les personnes porteuses du VIH ou d’une hépatite. Et donc de mettre un terme à cette discrimination.

  2. Dans les faits, comme il n’est jamais mentionné par les medecins ou la famille que la personne était atteinte de ces pathologies, les soins sont réalisés. Donc rien de nouveau. Pour les soins au domicile, tant que la France sera sous équipée en funérarium, la aussi même avec un décret, ça ne change pas grand chose. En ce qui concerne la discrimination, il n’y en a pas, c’est un problème de santé publique et de mise en danger des professionnels car hépathite C ou VIH, pas de vaccin…

  3. Pour rappel, mon appel aux professionnel-les du funéraires qui démontent les fausses représentations que véhiculent malheureusement trop souvent des personnes mal informées. Et oui, il s’agit bien d’une discrimination. Et cette interdiction est un danger pour les thanatopracteurs puisqu’elle entretient des mythes sur des préventions imaginaires. Il est temps que les professionnels acceptent le dialogue que les assoc de lutte contre le sida ont tenté d’amorcer il y a 5 ans et demi, sans réponse de leur part, comme je le rappelle ici :

    http://vendeursesdehaine.yagg.com/2017/04/01/soins-funeraires-et-vih-un-appel-aux-professionnel-les/

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.