Limoges: 9 décès inquiétants suite à des greffes du cœur

1
247
CHU de Limoges

Après avoir constaté un nombre anormal de décès lors des  greffes, le CHU (centre hospitalier universitaire) de Limoges a suspendu son activité de transplantation cardiaque depuis mi-mars, car sur les seize derniers mois, plus d’un patient sur deux est décédé.

Depuis la fin 2014, neuf patients sur les dix-sept greffés du cœur au CHU de Limoges sont décédés ce qui a entrainé la suspension de l’activité de transplantation.

La direction du CHU de Limoges en Haute-Vienne, alerté par un taux de décès anormalement élevé a pris la décision de suspendre à titre conservatoire depuis le 17 mars son activité de transplantation cardiaque, après avoir constaté l’échec de 9 transplantations sur les 17 patients greffés du cœur, depuis fin 2014. Le taux de décès à la suite de l’opération dépasse les 50 %. Afin de clarifier les causes de ces complications, une évaluation a été lancée.

Comme dans le reste de la France, une évolution régulière des greffes de cœur a été connue au CHU de Limoges. Une quinzaine de personnes ont été opérées en 2015, pourtant, les complications sont bien plus fréquentes dans cet établissement par rapport à la moyenne nationale. Dans l’année suivant l’intervention, 25 % des personnes transplantées décèdent selon l’Agence de biomédecine. Tandis qu’à Limoges c’est deux fois plus.

Afin de déterminer les causes de ces décès, une inspection de l’Agence régionale de santé Limousin/Poitou-Charentes/Aquitaine et un audit interne au CHU ont été diligentés, et la société française de chirurgie cardio-vasculaire et thoracique a aussi été saisie. Dans un communiqué, le CHU de Limoges a précisé avoir pris contact avec les familles des patients qui ont subi une transplantation. C’est vers l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et au CHU de Bordeaux en Gironde que l’opération programmée des malades sera redirigée.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.