Litvinenko : enquête sur un assassinat radioactif

0
330
(capture Youtube)

Question : Vladimir Poutine est-il directement responsable d’un « assassinat radioactif » commandité sur la personne de l’opposant russe Alexandre Litvinenko. L’enquête sur ce spectaculaire empoisonnement au radioactif polonium, en novembre 2006 à Londres, redémarre aujourd’hui.

Cette mort est digne d’un roman d’espionnage. Et l’image de l’Etat russe, de plus en plus pointé du doigt, pourrait en faire les frais. Moscou a démenti. Les audiences londoniennes se tiendront à huis-clos, pour permettre dans les deux prochains mois l’audition d’agents du renseignement et l’examen de documents confidentiels.

Alexandre Litvinenko, présenté comme transfuge des services d’espionnage russes, 43 ans, a succombé après avoir bu un thé dans un hôtel en compagnie de deux compatriotes. Le soir même, il se sent mal. Il succombe trois semaines plus tard d’un empoisonnement au polonium 210, un produit radioactif très toxique.

Samedi, un quotidien britannique affirmait que les « grandes oreilles » américaines de la NSA avaient intercepté des communications entre les personnes qui auraient empoisonné Alexandre Litvinenko et leur responsable à Moscou à l’époque des faits. Ces deux hommes ont par ailleurs laissé des traces de polonium dans des lieux où ils sont passés.

Les enquêteurs ont établi que ce n’était pas la première tentative pour faire taire la victime, devenue après son arrivée en Grande-Bretagne citoyen britannique et consultant pour les services de Sa Gracieuse Majesté.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.