L’urne d’où les cendres s’écoulent avec la pluie

0
223

Urne, ornement, lieu de recueillement : le Waterurn, c’est du tout en un. Fruit du travail d’une entreprise basée dans la commune belge flamande de Lier, cet objet permet aussi aux cendres des défunts de se diluer progressivement dans la terre sous l’effet de l’eau de pluie.

La société propose des sphères en bronze personnifiable où déposer les cendres d’une personne dans un compartiment. L’urne peut aussi être rouverte pour y déverser les cendres d’un deuxième défunt dans un deuxième emplacement.

La sphère est placée sur un tube. Le système utilise l’eau de pluie pour que les cendres soient progressivement libérées par le tube à la terre. L’eau s’infiltre progressivement au travers de deux rainures circulaires étroites et entre en contact avec les cendres. Une fois démarré, ce processus se déroule sur une période d’environ dix ans (en fonction de la pluviométrie).

La société (présente lors du récent salon funéraire de Louvain) avance plusieurs arguments pour vanter son produit. Elle met d’abord en avant la zénitude, le retour naturel à la terre, l’osmose à la nature. Au pied d’un bel arbre. Au bord de l’eau. Au cœur d’un massif floral. Ne manque que le soleil couchant.

Incidemment, la présence d’une telle sphère dans les endroits autorisés (un cimetière par exemple) fixe pour longtemps un lieu de recueillement pour des cendres que la famille aurait pu disperser sans cela. Important pour venir y faire son deuil. Après dilution des restes des proches, la sphère peut demeurer en place, comme objet d’ornement et de souvenir.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.