Marbrerie à vendre : tirer son épingle du jeu

0
179
marbrerie à vendre

La retraite vous fait gentiment du pied, et bien qu’il soit difficile d’envisager vos lendemains sans lever le rideau de votre entreprise, la décision est prise, vous arrêtez. Marbrerie à vendre : comment s’y prendre pour ne pas partir les poches vides !

Marbrerie à vendre : faire le point

Le plus dur est de s’y mettre : la paperasse vous attend. Faites le point sur tous les documents utiles, actes notariés d’achat des locaux, surface de l’entreprise, matériel…

Ressortez vos bilans comptables des 3 dernières années pour répondre à la question qui intéressera le plus un éventuel repreneur : l’entreprise est-elle viable ?

Notez ce qui semble essentiel : derniers chiffres d’affaires et bénéfices en découlant. Portefeuille clients, zone d’intervention, méthode de travail.

Avec quels fournisseurs travaillez-vous et n’avez-vous plus rien à leur devoir ? Vos clients : sont-ils satisfaits et vous l’ont-ils dit ? Pensez à la réputation de l’entreprise.

Du point de vue du matériel, que vendez-vous avec les murs ? Il apparaît évident qu’une marbrerie à vendre sans débiteuse, poids lourd et chariot élévateur n’est ni plus ni moins qu’une entreprise avec ses 4 murs. Pesez le pour et le contre : vaut-il mieux vendre tout le matériel à qui en voudra, et les murs ensuite en tant que surface commerciale et atelier ? Ou vendre une marbrerie, c’est-à-dire ses murs, son matériel et son stock ?

Le point doit être fait avec un bon conseil, votre comptable sera sans doute votre meilleur allié pour ce faire.

Marbrerie à vendre, à qui ?

Avant de commencer à publier des annonces sur le web ou dans les journaux, adressez-vous tout d’abord à vos confrères. Peut-être ne seront-ils pas intéressés, mais peut-être cherchent-ils à s’agrandir ou à déménager. Sinon, élargissez le rayon kilométrique.

Lire aussi :  Pompes Funèbres Philippe, retour aux sources du projet

Les groupes tels que OGF acquièrent également des entreprises (article ici), vous pouvez également leur faire votre proposition par courrier.

Si ces démarchages ne donnent rien, alors 2 possibilités : soit votre prix est trop élevé (et sachez que c’est souvent le cas), soit vous n’avez pas de chance !

Vous pouvez commencer à poster des annonces sur le web ou dans les journaux.

communiquer-marbrerie-1-journal-300x225 Marbrerie à vendre : tirer son épingle du jeuDans le cas où seuls les murs seraient à vendre (hors matériel de marbrerie), vous pouvez contacter les autres entreprises de la ville qui pourraient en tirer des avantages (meilleur emplacement, locaux plus grands…), à commencer par les artisans.

La meilleure publicité, hors annonces reste le bouche à oreille : imprimer quelques feuillets à laisser aux entreprises et à la Mairie afin qu’ils puissent en parler. Cependant attention à ce que le bouche à oreille ne se transforme pas de manière négative pour l’entreprise et que l’on commence à dire que vous êtes entrain de couler, précisez bien : pour cause de retraite.

La Chambre de Commerce et de l’Industrie de votre région pourra également vous aider, non seulement pour communiquer mais aussi pour prendre les bonnes décisions.

Avant d’y aller, vous avez pensé à faire votre propre pierre tombale ?

Et les salariés ?

Il est important de noter que les salariés doivent être obligatoirement informés du projet de cession d’une entreprise au moins 2 mois avant la conclusion du contrat. Ceux-ci peuvent également faire une proposition. D’ailleurs, il est même recommandé de leur faire part du projet de vente au plus tôt : peut-être seront-ils intéressés et sûrement les plus à même de continuer l’activité en bonne marche. Cependant, s’ils ne le sont pas, ils pourront d’ores et déjà commencer leurs recherches pour un autre emploi ou une reconversion professionnelle.

Lire aussi :  A l'ère de la personnalisation dans le funéraire : sur qui compter ?

A noter : les salariés doivent signer leur refus de reprise, et peuvent être soumis à un devoir de discrétion concernant la vente.

Plus d’informations

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here