Marsault, le BREUM dessinateur qui fait un massacre

1
3253

Marsault, c’est LE dessinateur du moment. Suivi par des légions de fans, viré de Facebook suite à des plaintes (la plainte d’une personne qui a fait fermer une page suivie par 150 000 admirateurs…) il sort BREUM ! Tomes 1 et 2, chez Ring… Et il est sur Funéraire Info.

… Et il en faut du courage pour recevoir Marsault, parce qu’à priori, Marsault, c’est le Mal. Il suffit de voir ses dédicaces annulées les unes après les autres par des libraires terrifiés par l’aura du personnage, pour se rendre compte que la liberté d’expression, chez certains, est à géométrie variable. Parce que le problème de Marsault, sous le côté bourrin revendiqué de sa BD, ce n’est pas qu’il se trompe de cible, c’est, au contraire, qu’il vise juste…

Marsault, merci de nous accorder une interview pour Funéraire Info. Ca te fait quoi, de te retrouver dans un journal de croque-morts, toi qui nous as envoyé tant de clients en dessin (et peut être en vrai) ?

Oh, ça me laisse de marbre (si tes lecteurs ne rigolent pas à cette blague ça veut dire qu’ils sont déjà morts).

Breum-1 Marsault, le BREUM dessinateur qui fait un massacreC’est qui, ce gars nommé Marsault ? Dis nous qui tu es, racontes nous un peu ta vie, mais t’attarde pas trop sur les détails sordides, merci.

Ma vie personnelle est trop inintéressante pour que je la raconte, donc on va sa concentrer sur le dessin.

Tu sors « Breum ! » Tomes 1 et 2. Tu peux nous en dire plus sur ces albums, tu as déjà sorti une BD intitulée « Breum ! », c’est pas la même chose ?

Non. Les BREUM que je publie chez Ring s’intitulent « Breum tome 1 édition augmentée » et « Breum tome 2 ». Edition augmentée ça veut dire qu’il y’a des dessins modifiés et des inédits. Donc ça n’est pas pareil, au niveau du contenu, que le Breum tome 1 que j’ai déja édité. Breum tome 2, c’est Breum tome 2.

Breum-2 Marsault, le BREUM dessinateur qui fait un massacreIl y a un air de famille entre ton héros, Eugéne, et toi. « Breum ! », c’est une autobiographie ?

Lire aussi :  PFG, première marque du funéraire pour les Français

Non.

Ton humour est hargneux, cynique, noir (très noir), tu es d’accord avec ces qualificatifs ?

Non plus.

Parfois, on a l’impression qu’exploser la tête des gens dans tes dessins, c’est un peu ta façon à toi de dire qu’au fond, tu les aimes bien. Un peu ? Un tout petit peu, vraiment au fond ?

Dans le double-fond.

Tu délaisses à l’occasion le dessin pour des textes, comme dans une tribune ou tu assassines Black M à Verdun, tu manies bien, très bien même, les mots (sauf le langage SMS, ou t’es pas très bon, mais curieusement, on n’arrive pas à t’en vouloir), et je n’ai pas de questions, c’était juste pour dire un truc sympa.

D’accord.

Tes pages Facebook, avec plus de 150 000 fans, ont fermé suite à, comment on peut dire ça ? Une différence d’appréciation de la marge de tolérance à l’ironie entre toi et quelques féministes, c’est fini, Facebook ?

On ne peut jamais dire que quelque chose est fini, surtout quand comme moi on est maniaco dépressif et qu’on change d’avis comme de chemise, mais pour l’instant et pour un moment, oui c’est fini.

Il y a ceux qui ne lisent pas tes BD parce que tu es prétendument d’esstrémedroâte, et ceux qui, comme moi, les lisent et pensent qu’en fait, c’est drôlement plus compliqué que ça. Qui a bon ?

Tu penses vraiment que je vais dire que ceux qui pensent que je suis d’extrême droite ont raison?

Des pages pirates ont émergé, et différents points de vue se sont affrontés. On ne va pas revenir là dessus, mais est-ce que c’est compliqué d’être à la fois un héros prolétarien et de demander à pouvoir vivre de son travail ?

Absolument pas. Un prolétaire vit de son travail.

« Breum ! » 1 et 2 sortent chez Ring, avant tu étais auto-édité, pourquoi passer dans le circuit de l’édition classique maintenant ? Et je me permets d’attirer ton attention sur le mot « maintenant », qui est assez discret, mais vachement important.

Lire aussi :  Bernier Probis vient d’acquérir F.A.M.A. en région parisienne

Parce que ça va deux minutes de se taper tout le merdier relatif à l’auto édition. J’ai foutu 10 ans de ma vie en l’air à cause du dessin (pour être plus précis: j’ai énormément travaillé, au détriment de mes loisirs), j’aimerai bien profiter un peu de ce qu’il me reste à vivre (je suis très peu optimiste quant au nombre d’années qu’il me reste à tirer).

Et pourquoi chez Ring ?

Parce qu’ils me laissent une liberté d’action et de création totales. Et ce ne sont pas des amateurs, on est sur une vraie maison d’édition avec toute la logistique et le réseau qui va avec.

Je ne voudrais pas t’inquiéter, mais… Chez Ring, il y a Stéphane Bourgoin, qui est pote avec des tueurs en série, des gens comme Frédéric Ploquin, Dominique Rizet, Frédérique Lantiéri, Michel Mary, qui passent plus de temps avec des criminels condamnés qu’avec leur animal domestique, Laurent Obertone, dont on ne sait pas trop ce qu’il a fait, mais ça doit être grave vu qu’il est interdit partout… Quand vous vous retrouvez tous ensemble, tu ne flippes pas trop ?

Non, on passe des très bons moments, on fait des messes noires dans les cimetières et on sniffe de la coke avec des trafiquants d’organes.

Ça te saoule, toutes ces questions ?

Oui.

Tiens, à ce propos, une question jamais vraiment éclaircie : tu chausse du 46 ou du 48 ? Et où tu trouves tes pompes, parce qu’au delà du 45, dans les magasins, c’est Waterloo, morne plaine…

En basket, salon les marques, ça va du 45 ou 47. Généralement je suis en 46. Et oui, les magasins c’est pour les nains, donc je commande sur internet.

Dernière questions, celle-là, elle est pour toi, qu’aimerais-tu dire aux lecteurs et lectrices de Funéraire Info ?

Merci d’avoir pris le temps de me lire, et BREUM continuation.

Pour acheter Breum 1 et 2

marsault-1-bd-ring Marsault, le BREUM dessinateur qui fait un massacre
Copyright Marsault, avec l’aimable autorisation de Ring

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.