Monument aux morts de Margueray : inscription du onzième soldat

0
107
Monument aux morts de Margueray - Capture d'image

Octave Desrus, le onzième nom de soldat mort à la guerre a été inscrit, jeudi 28 janvier 2016, sur le monument aux morts de Margueray, dans la Manche, près de Villedieu-les-Poêles.

Le jeune soldat originaire de Margueray, près de Villedieu-les-Poêles, dans la Manche, Octave Desrus, âgé de 30 ans, oublié lors de l’établissement du monument aux morts de la petite commune de 135 habitants de la Manche, est décédé au front à Sorel, dans le Somme, en 1918. L’erreur a été réparée 98 ans après sa mort. Jeudi 28 janvier 2016, son nom a été inscrit à la feuille d’or sur le monument.

Une association a contacté en 2014 le maire de Margueray, Pierre Manson, à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre. Le maire était à la recherche du nom des soldats morts pour la France qui sont restés anonymes. Il a enquêté et s’est interrogé sur les éventuels poilus oubliés et morts au combat, même si aucun nom ne fait écho auprès de lui. Dès les commémorations du 11 novembre 2014, il a ajouté une rose supplémentaire pour ce soldat inconnu, persuadé qu’un soldat a été oublié.

Afin de retrouver le nom d’Octave Desrus, une bonne dizaine de registres ont été parcourus de fond en comble. Une autre Desrus qui venait également de Margueray, hasard ou non, a subi le même sort à cette époque. Le maire a annoncé que l’erreur s’est probablement produite, car ils avaient le même deuxième prénom, Émile. C’est pour cela qu’Albert Émile Desrus a été inscrit à la place d’Octave.

Les recherches de Pierre Manson qui a entamé des démarches pour ajouter le nom du soldat oublié ont été confirmées en 2015. Dans l’après-midi du jeudi 28 janvier 2016, le conseil municipal a voté en faveur de l’inscription pour corriger l’erreur produite il y a 98 ans.

Lire aussi :  Exhumation, cimetière, pompes funèbres …l’actualité du 22 mai

Dimitri Joret, un artiste graveur dans le département qui s’est déjà occupé pas moins de cent cimetières a été appelé par le maire. Il a réparé l’erreur en permettant au onzième soldat de Margueray d’avoir la place qu’il mérite sur le monument, à l’aide de feuilles d’or et de son marteau-piqueur.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here