Mort de la cinéaste Nina Companeez

1
784

Comme reconnaissant leur talent naissant, elle avait fait tourner dans les années 70 les tous jeunes Isabelle Adjani, Isabelle Huppert, Francis Huster : la scénariste et réalisatrice Nina Companeez est morte hier jeudi à Paris, des suites d’une « longue maladie », âgée de 77 ans.

D’elle, on peut retenir l’exigence de ses films, le soin passé à émouvoir un large public et ses portraits de femmes, tout en délicatesse. Elle qui aimait les épopées de Dumas et Hugo avait notamment réalisé des grandes fresques télévisées comme « Les Dames de la côte » en 1979, ou encore « L’Allée du roi », en 1995. Sa dernière fiction sur petit écran remontait à 2013, avec « Le général du roi », une histoire romantique sur fond de Vendée révolutionnaire, avec Samuel Le Bihan.

Fille du scénariste Jacques Companeez, elle avait débuté au cinéma en 1956 comme monteuse, avant d’entamer une collaboration riche avec son collègue Jacques Deville, pour qui elle signe les scénarios de douze films, dont « Ce soir ou jamais » à « Raphaël ou le Débauché ». A la fin des années soixante, elle fait aussi l’actrice dans les longs métrages de Deville.

Nina Companeez avait réalisé son premier film (« Faustine et le Bel Été ») en 1972, le dernier (« Je t’aime quand même ») datant de 1944. Le groupe France Télévisions a salué une « grande dame » du petit écran.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

1 commentaire

  1. A Irene, a Valentine, toute mon affection en ce triste jour. N’etant pas en France, je ne puis assister aux obseques de mon amie d’enfance. Nina inventait deja des histoires quand nous etions petites. Elle nous disttribuait nos roles, nous deguisait et nous dirigeait. Nous etions 4 amies, inseparables, Quelle tristesse, quelle perte. Dosvidanie, Nina. Lubliou tebia.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.