Mort du dessinateur belge, René Hausman à l’âge de 80 ans

1
333
René Hausman

L’un des derniers géants de la bande dessinée, le dessinateur belge du « peuple de la forêt » et animalier, René Hausman est mort à son domicile, en Belgique, dans sa ville de Verviers à l’âge de 80 ans, le 28 avril 2016.

La mort de celui où la bande dessinée a été profondément ancrée dans sa vie, René Hausman  a été annoncé ce jeudi, alors que « Chlorophylle et le monstre des Trois Sources », son dernier album venait de paraître. Marquée par la féerie de son univers, une œuvre singulière a été laissée derrière la figure emblématique de la bande dessinée franco-belge.

René Hausman qui est né en région wallonne, à Verviers le 21 février 1936 d’un père militaire de carrière, a passé une partie de son enfance en Allemagne, en Westphalie, lieu d’affectation de son père après la Deuxième Guerre mondiale. Il a été initié par sa grand-mère ardennaise, l’intarissable conteuse d’histoires de loups-garous et de nains, dès son plus jeune âge, au monde imaginaire des esprits et des bois.

René Hausman a démarré en 1958 dans le journal de Spirou. Poussé par l’auteur en 1954 de « Sybilline et Chlorophylle », Raymond Macherot, qui l’a aidé à entrer chez Spirou, qui l’a pris dans les années 60, comme illustrateur animalier officiel du journal l’a poussé à publier la bande dessinée « Saki et Zunie », après les illustrations des centaines de fiches animalières qui a pour titre « Le Bestiaire ». Il est également l’auteur de plusieurs bandes dessinées comme, « Les chasseurs de l’aube », « Laïyna », « Capitaine Trèfle », avec Pierre Dubois, ou encore « Les trois cheveux blancs », avec Yann. Il doit surtout sa notoriété à ses dessins d’animaux.

En hommage à Chlorophylle qui a été créée par Raymond Macherot en 1954, récemment, sur un scénario de Jean-Luc Cornette, René Hausman avait publié « Chlorophylle et le Monstre des Trois Sources » qui a été édité chez Le Lombard.

Son dernier éditeur, Le Lombard a annoncé jeudi 28 avril 2016 que René Hausman, le dessinateur belge, âgé de 80 ans est mort à Verviers. L’éditeur a annoncé qu’il a appris avec beaucoup d’émotion et de tristesse la mort de l’immense artiste René Hausman. Le monde du 9e Art perd un dessinateur prolifique, au style inclassable et génial, avec sa disparition, ajouta-t-il.

Dupuis, qui a édité Laïyna, sa grande fresque lyrique, dans son communiqué officiel a salué un homme de forte constitution, de grand appétit, et persuadé que la BD nourrit mieux son artiste que l’illustration.

À sa mort, René Hausman laisse sa femme Nathalie Troquette et Luzabelle, la petite maison d’édition qu’ils ont créée, en deuil.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.