Morte au feu, la volontaire Patricia Filippi honorée hier

0
307
(photo ministère de l'Intérieur)

Légion d’honneur, médaille du Courage… Un hommage national au caporal Patricia Filippi, pompier volontaire morte au feu vendredi dernier, a été rendu hier mercredi au Boulou (Pyrénées-Orientales) lors d’obsèques présidées par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Dans la nuit du 17 au 18 septembre dernier, un incendie s’était déclenché dans la garrigue sur les hauteurs de Cerbère, à quelques kilomètres de la frontière espagnole. Une rafale de vent tourbillonnant avait mené les flammes à la prendre à revers. Ses collègues avaient pu s’extirper du relief escarpé. Pas elle. Une enquête est ouverte pour trouver l’origine du sinistre, et l’explication de sa fulgurante progression.

Plus d’un millier de personnes, dont 600 pompiers, étaient présentes hier sur le terrain de sports du Boulou. Le corps de Patricia Filippi, 48 ans, mariée et mère de trois enfants, reposait jusque-là dans une chapelle ardente mise en place par les sapeurs-pompiers de la caserne locale. Porté par ses camarades, le cercueil était recouvert du drapeau tricolore, son casque posé dessus, un portrait d’elle à côté.

Bernard Cazeneuve a dépeint la victime, son engagement depuis cinq ans et « l’abnégation » des pompiers. Comme 194.000 volontaires en France, elle consacrait son temps libre à sauver ses concitoyens. « Sauver ou périr », la devise du corps, « pour le meilleur ou pour le pire », comme elle l’avait souligné en s’engageant. « Les sapeurs-pompiers méritent toute notre reconnaissance et plus encore notre admiration », a insisté le ministre.

Sous les roulements de tambours, Patricia Filippi a été décorée à titre posthume. A la sonnerie aux morts, le cercueil est reparti, selon France 3, pour une cérémonie plus privée suivie d’une crémation. Ses cendres devraient être transportées en Corse, sa terre d’origine.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.