Morte, Lesley Gore n’est plus à la fête

0
445

Un cancer du poumon l’a emporté lundi dernier à l’âge de 68 ans. Lesley Gore est morte dans un hôpital new-yorkais. La chanteuse américaine avait atteint la célébrité en 1963 avec « It’s my party », chanson devenue notamment « C’est ma fête » par Richard Anthony.

En 1963, elle n’avait que 16 ans. Cette année-là, bien avant de porter les tubes de Michael Jackson, le producteur Quincy Jones la persuada d’enregistrer « It’s my party ». Il n’avait pourtant entendu d’elle qu’un enregistrement. Coup gagnant.

La chanson a connu de nombreuses versions depuis lors, jusqu’à celle d’Amy Winehouse en 2010. Cette complainte d’adolescence, disque d’or, vendue aux Etats-Unis à plus d’un million d’exemplaires, a ensuite été nommée aux Grammy Awards, catégorie Rock’n roll…

Lesley Gore a fait une carrière d’une grosse décennie, avant de publier un nouvel (et dernier) album en 2005, « Ever since ». On lui doit aussi « You don’t own me », autre succès et hymne féministe également repris. Elle n’a d’ailleurs jamais caché son homosexualité et militait au sein de la communauté lesbienne, dénonçant l’emprise masculine sur l‘industrie du disque.

Dans les années 60, elle était également apparue dans deux épisodes de la série télévisée « Batman », jouant Pussycat, l’acolyte de Catwoman.

 

Lire aussi :  Alerte sécurité et réglementation sur le matériel de levage

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here