Morts de l’année 2015 : de Beltoise à Companeez

0
178
avis de deces, necrologie
Ensemble, apaisons la douleur de l'absence

Un champion automobile, le commissaire Navarro, des animateurs médiatiques, un chanteur et des sportifs victimes d’un terrible accident d’hélicoptère : c’est le premier volet de notre rétrospective des morts de l’année 2015.

5 janvier. Jean-Pierre Beltoise (77 ans) était un pilote automobile, star du sport français des années 60 et 70, qui a disputé notamment 86 Grands prix de Formule 1 (de 1966 à 1974, dont deux victoires en 1972). Il s’est aligné quatorze fois aux 24 heures du Mans entre 1963 et 1979, sans jamais gagner. Après sa carrière sportive, il a couru en catégorie amateur Supertourisme avec succès, développé une école de conduite et ouvert plusieurs circuits automobiles.

24 janvier. José Artur (87 ans) était un comédien et homme de radio. Il entre à France Inter dans les années 60, mais devient célèbre qu’avec la naissance en 1965 du Pop-Club, émission maintenue pendant 40 ans. José Artur y accueillait le Tout-Paris du spectacle. Il animera également d’autres émissions, notamment à la télévision, et sera sur le tard parfois invité chez Stéphane Bern à la radio.

25 janvier. Demis Roussos (68 ans) a été le chanteur et bassiste du groupe Aphrodite’s Child avant d’entamer une carrière solo. Le Grec a vendu plus de 60 millions de disques dans le monde. C’est en 1963 qu’il a formé son premier groupe, devenant chanteur par hasard. Sa rencontre avec Vangelis (le compositeur de musiques de films) change tout. Ils enregistrent en 1968 le tube mondial Rain and Tears. Le groupe se sépare peu après. Sa carrière solo s’essouffle après 1990, même s’il poursuit la scène. Une astéroïde porte son nom.

11 février. Roger Hanin (89 ans) était à la fois acteur, réalisateur, écrivain et beau-frère de François Mitterrand. Dans les années 50, sa carrure le cantonne à des petits rôles au cinéma. C’est Alexandre Arcady qui lance sa carrière dans les années 70 (Le coup de sirocco, Le Grand pardon, Le grand carnaval. Il a beaucoup joué au théâtre. Il réalise deux films notables : Train d’enfer et La Rumba. De 1989 à 2008, il est le fameux Commissaire Navarro, série policière sur TF1. Il décide d’arrêter de tourner en 2008 et publie son onzième roman en 2009.

26 février. Pascal Brunner (51 ans) était un imitateur et populaire animateur de télévision. Il débute à Paris dans des cabarets, devient animateur en centres de vacances. Guy Lux le rencontre en 1989, et l’incite à participer à l’émission de FR3 La Classe. Il est ensuite engagé sur France Inter, et est imitateur pour Laurent Ruquier jusqu’en 1995, avant de passer pour son compte sur Europe 1, puis sur RTL. A partir de 1993, il anime sur France 3 les émissions Yakapa puis Fa si la chanter.En 1998, il anime sur TF1 plusieurs rendez-vous, avant de revenir sur France 3. Dans les années 2000, il s’est consacré au théâtre, aux cabarets et a écrit un livre.

9 mars. Florence Arthaud (57 ans) était une surdouée de la voile, victorieuse de la Route du Rhum 1990. Fille d’éditeur, baigné de récits de navigateurs, la « petite fiancée de l’Atlantique » a commencé à naviguer très tôt. Elle bat le record de la traversée de l’Atlantique nord en solitaire en 1990, remporte la Transpacifique 1997 en équipage. En 2011, elle était tombée à l’eau en pleine nuit en Corse, manquant de mourir. Elle est victime d’un accident d’hélicoptère en Argentine lors du tournage du jeu télévisé Dropped, pour TF1.

9 mars. Camille Muffat (25 ans), triple médaillée aux jeux Olympiques 2012 à Londres en natation. Elle était l’une des plus grandes nageuses françaises. Sur 200m, notamment, elle est devenue championne d’Europe et du monde. Elle a pris sa retraite sportive l’été 2014, quelques mois avant de mourir en Argentine dans l’accident d’hélicoptère de l’émission Dropped.

9 avril. Nina Companeez (77 ans) était une réalisatrice et dramaturge française, œuvrant autant au cinéma qu’à la télévision. Elle est d’abord scénariste (1959) pour Michel Deville (Ce soir ou jamais, Raphaël ou le débauché), puis réalise à partir de 1972 (Faustine et le bel été).Sur petit écran, on se souvient surtout des Dames de la côte en 1979, et de L’Allée du roi en 1995. En 2008, elle avait tourné Voici venir l’orage, s’inspirant de l’histoire familiale en Russie, et Le Général du roi (2013), dont l’intrigue se passait en Vendée sous la Révolution.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.