Naissances, décès, voyage au Carnet du Jour du Figaro

0
486
carnet du jour le figaro

Un petit reportage de six minutes sur le Carnet du Jour du Figaro montre le travail quotidien de l’équipe de cette rubrique incontournable. Des événements, décès, certes, mais aussi mariages, naissances, anniversaires, qui créent un véritable lien social… Et font le bonheur des généalogistes.

Un attachement intemporel

Pour Pascale Bourdet, qui dirige le service, le Carnet du Jour du Figaro démontre l’attachement des familles à l’écrit. L’exemple choisi est celui des obsèques : selon cette grande professionnelle, la réception du bon à tirer de l’avis de convoi concrétise la réalité du décès.

Une véritable mission d’accompagnement. Outre l’écoute et la retranscription pure des volontés de la famille, l’équipe du Carnet du jour va plus loin, en guidant les familles désemparées pour de multiples raisons. Première fois, conflits familiaux, difficultés, les raisons ne manquent pas pour les familles de se sentir perdues, et les rédactrices du carnet, imperturbables, cherchent sans cesse des solutions.

Un véritable exercice de diplomatie : l’équipe se doit de répondre au mieux aux demandes de conseil de la famille, et, parfois, signaler certains libellés qui peuvent prêter à confusion. Avec un objectif clair : offrir un message compréhensible par le plus grand nombre, en ménageant les susceptibilités individuelles.

Des qualités nombreuses

Quelles qualités faut-il pour être rédacteur au Carnet du Jour ? Outre, on l’a vu, des qualités diplomatiques dignes du Quai d’Orsay, et un sens de l’écoute bien réel, d’autres critères sont également fortement recommandés.

Ainsi, on le devine à demi-mot, l’expression écrite et orale doit être parfaite. La clientèle des Carnets du Jour est exigeante, et, au vu de la grille de tarifs du prestigieux quotidien, on ne s’attendrait pas à moins, et l’équipe doit proposer un service haut-de gamme.

Et, de surcroît, une solide culture protocolaire constitue presque le b-a-ba. Connaissance des grades militaires, mais aussi des médailles, et de l’ordre de citation, comme, ce n’est pas explicite dans le sujet, mais un simple coup d’oeil à la rubrique le démontre, des titres, de noblesse notamment.

Le classique des classiques

Tout cela fait de Carnets du Jour du Figaro un point de rendez-vous incontournable de toute une frange de la société, où la vie côtoie la mort, naissances et mariages jouxtant les nécrologies. Une rubrique qui rassure sur l’avenir de la presse, les jeunes générations s’y montrant tout autant attachées que leurs parents.

Et, surtout, une rubrique qui fait le bonheur des généalogistes. Le Figaro, c’est presque 200 ans d’histoire, le premier numéro étant paru en 1826. Ce sont 150 ans de Carnets, créés lorsque le journal est repris en 1854, et où ses rédacteurs s’appellent Honoré de Balzac, Charles Baudelaire, Alexandre Dumas, Jules et Edmond de Goncourt…

Une manne que beaucoup de chercheurs amateurs aimeraient aujourd’hui voir numérisée, afin que ces naissances, ces décès, ces mariages, toujours bien renseignés par les équipes du carnet, aident à combler des arbres généalogiques.

La vidéo est à voir ici.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.