Quand nouveau gouvernement rime avec perte de temps

0
513

Valls1 Quand nouveau gouvernement rime avec perte de temps

Le nouveau gouvernement vient d’être annoncé, et, au delà de toute analyse politique, déjà une certitude : le grand perdant est le temps.

De nombreux dossiers ont été pris au corps par le gouvernement précédent, dont certains concernent directement le funéraire. On citera bien entendu les soins de conservation sur les personnes séropositives, au delà de cela, la réforme de la thanatopraxie, et, dans une moindre mesure, la création d’un schéma d’implantation des crématoriums. En effet, même si l’initiative provient du sénat, à un moment ou un autre, l’exécutif devra intervenir, ne serait-ce qu’à titre consultatif.

Tous ces dossiers en cours, tous ces rapports, seront-ils transférés aux nouveaux ministres ? Les considéreront-ils comme des priorités ? Ou au contraire, les négligeront ils, les remettant à plus tard, lorsque l’urgence qu’ils se seront fixés sera gérée ?

Ce sont les coups de menton de Manuel Valls qui décideront. Autocrate, autoritaire, il est certain que l’ambitieux premier ministre ne jugera pas prioritaire ce qui ne contribuera pas immédiatement à sa popularité.

Le funéraire dépend théoriquement de deux ministères, qui se partagent les prérogatives : le ministère de la santé et des affaires sociales, et le ministère de l’intérieur, dont l’actuel premier ministre provient.

Bernard_Cazeneuve-225x300 Quand nouveau gouvernement rime avec perte de temps
Bernard Cazeneuve

Le ministère de l’intérieur revient à Bernard Cazeneuve. Député-maire de Cherbourg-Octeville et président de la communauté urbaine de Cherbourg, il quitte ces fonctions après sa nomination comme ministre délégué aux Affaires européennes dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault I le 16 mai 2012. Le 19 mars 2013, il est nommé ministre délégué au Budget dans le gouvernement Ayrault II après la démission de Jérôme Cahuzac. Ses principaux faits de gloire sont d’avoir défendu le projet d’austérité vis à vis de l’Europe, avoir lutté contre une taxation bancaire et créé l’équitaxe, sur la TVA sur les clubs d’équitation.

Lire aussi :  Conflit au crématorium de Perpignan, mort par bizutage...au menu du réveil funéraire du jeudi 15 mars 2018
marisol-touraine-300x134 Quand nouveau gouvernement rime avec perte de temps
Marisol Touraine

Le ministère de la santé retrouve son occupante précédente, Marisol Touraine. Ancienne députée socialiste et, depuis le 16 mai 2012, ministre des Affaires sociales et de la Santé dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault, elle retrouve donc ses fonctions ou elle s’était illustrée en se mettant à dos les médecins hospitaliers, les médecins libéraux, les médecins de clinique, les pharmaciens, les dentistes, les ophtalmologistes, les sage-femmes, mais aussi les vapoteurs, les directeurs de maisons de retraite et à peu près tous les français qui ont eu besoin de faire appel au système de santé de notre pays.

Alors, quid des dossiers qui nous concernent directement ou non ? Seront ils la priorité des ministres concernés ? Ce ne sera pas la nouvelle priorité du premier ministre, en tout cas. La priorité de Manuel Valls était de devenir premier ministre. Maintenant qu’il a atteint son but, il en a une nouvelle, plus haut, Rue du Faubourg Saint-Honoré. Et les morts ne votent pas…

Même si les ministres décident de s’attaquer au sujet, le temps de s’approprier les dossiers et de décider, des bulletins de vote auront coulé sous les ponts. Peu importe, au final : l’éternité, on a l’habitude, finalement, on travaille avec tous les jours.

 La liste des ministres :

Laurent Fabius ministre des Affaires étrangères,

Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie,

Benoît Hamon ministre de l’Education nationale,

Christiane Taubira reste garde des Sceaux,

Michel Sapin ministre des Finances,

Arnaud Montebourg ministre de l’Economie, du Redressement productif et du numérique.

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales,

François Rebsamen, ministre du Travail.

Lire aussi :  Réception famille post-obsèques, Bill Gates et les Bitcoins, James Bond...au menu du réveil funéraire du jeudi 1 mars 2018

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur,

Najat Vallaud-Belkacem, ministe des Droits des femmes, de la villes, de la jeunesse et des sports,

Marylise Le Branchu, ministre de la décentralisation, Auréluie Filippetti, ministre de la Culture,

Stéphane Le Foll ministre de l’Agriculture,

Sylvia Pinel ministre de Logement et de l’égalité des territoires,

George Pau-Langevin ministre des Outre-mers.

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here