Obsèques : une facture de fleurs à la banque ?

0
413
Une question posée sur le Facebook de Funéraire Info a déclenché une avalanche de réponses : peut on amener une facture de fleurs pour les obsèques à la banque ?
Ce qui dit la loi

La loi prévoit que les frais d’obsèques peuvent être payées par la banque du défunt, si le compte de celui-ci le permet, jusqu’à hauteur de 5000 euros. Il convient de souligner que la notion de frais d’obsèques est relativement floue. Néanmoins, les établissements bancaires prennent sans difficultés autres les factures jusqu’à ce montant.

Il convient toutefois de noter que les banques prennent en compte sans contestation une seule facture d’obsèques, la principale. Nous avons contacté des agences de trois banques, LCL, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel, et les conseillers nous ont systématiquement confirmé que les factures de « frais ajoutés » passent uniquement si elles concernent des produits directement liés aux obsèques, soins de conservation émis par une autre société par exemple.

Et les fleurs ?

Les factures de fleurs ne sont pas réglées en tant que telles : si la commande de fleurs est intégrée dans la facture principale, la somme globale est réglée, mais si une facture de fleuriste indépendante est transmise, elle est refusée dans la plupart des cas.

Motif ? Selon les établissements bancaires, c’est pour éviter que des membres dispersés d’une famille envoient tous leurs factures à la banque, que certaines soient refusées et d’autres acceptées, ceci déclenchant des avalanches de contestations… Surtout que les fleurs n’étant pas essentielles aux obsèques, la banque fait clairement une faveur au demandeur.

Lire aussi :  Service Catholique des Funérailles, nouvelle agence à Fréjus

Le meilleur moyen de faire régler des fleurs par une banque est donc de l’intégrer dans une facture d’obsèques globale, ce qui implique d’en informer votre famille dès la première rencontre.

Donc, fleurs, plaques funéraire, et même monument, peuvent se retrouver dans une facture d’obsèques si celle-ci englobe les prestations d’inhumation ou de crémation standard, et qu’elle ne dépasse pas 5000 euros.

Ainsi, une famille dont le défunt aurait souscrit un contrat obsèques pour son inhumation, et qui enverrait une facture de 5000 euros à la banque, incluant par exemple un monument, une gravure et des fleurs se verrait opposer, tout à fait légalement, un refus.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here