OGF mesure le poids des obsèques civiles

1
493
avis de décès

Diminution de la pratique religieuse, hausse du recours à la crémation obligent : selon une étude du groupe OGF réalisée en septembre sur 8.699 convois, dévoilée aujourd’hui, un tiers des départements français verraient un nombre d’obsèques civiles supérieur à la moyenne nationale.

Cette moyenne nationale se situe à 32,10% (contre 67,9% d’obsèques religieuses). Des donnés assez stables ces deux dernières années. Pour autant 34 départements sortent du lot. A commencer par la Nièvre (47,9% des obsèques sont civiles, presque une sur deux). Viennent ensuite le Loiret (46,5%), le Val-de-Marne (45,2%),  l’Aube (43,2%), l’Orne et la Charente-Maritime (42,9 % chacun).

A contrario, les fabricants de crucifix font des affaires en Ardèche (96% des obsèques sont religieuses), dans le Tarn-et-Garonne (94,4% d’obsèques religieuses), la Meuse (93,3%) ou en Charente (90%).

L’étude souligne toutefois que cérémonie civile  ne rime pas avec néant. « L’hommage rendu au défunt y occupe une place toujours essentielle », et de plus en plus personnalisé.

Pour rappel, le groupe OGF a organisé plus de 114.000 obsèques lors de son dernier exercice. Il déploie un millier d’agences sur le territoire (sous plusieurs enseignes), exploite la moitié du parc privé des crématoriums  et emploie 5.500 collaborateurs.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.