OGF-PFG, tout savoir sur la vente du n°1 des pompes funèbres en France

4
3377

La rumeur d’une mise sur le marché du Groupe OGF, Pompes Funèbres Générales, n°1 français du funéraire, par son actionnaire, le fonds de LBO Astorg, est l’occasion de mettre en lumière les enjeux et les acteurs d’une telle opération. En effet, l’achat d’une enseigne de ce type ne se réalise pas comme l’achat d’une baguette de pain, d’une voiture ou d’un bien immobilier, c’est un processus long et complexe qui mérite un éclairage pour les salariés et les syndicats des différentes marques comme PFG, Roblot, Henri de Borniol ou Dignité Funéraire qui s’inquiètent de ce possible changement de gouvernance et qui, à Lyon, Perpignan ou Brest manquent d’informations sur ce sujet.

Nous avons donc fait appel à un expert en Conseil en rapprochement d’entreprises et levée de fonds, Frédéric Lechevalier, pour nous dresser un panorama des acteurs, des enjeux et méthodes pour finaliser cette transaction.

Funeraire-Info (F-Info) : Bonjour Frédéric, merci de répondre à quelques questions pour éclairer nos lecteurs sur la mise sur le marché du n°1 du funéraire en France à savoir le Groupe OGF / PFG.

Frédéric Lechevalier (FL): Bonjour et bonjour à vos nombreux lecteurs, je tenais à vous remercier de m’avoir sollicité car le secteur funéraire reste tabou, mais la possible cession du Groupe OGF, « Omnium de Gestion et de Financement » plus connu sous le nom historique de « Pompes Funèbres Générales » dans l’inconscient populaire, représente un événement notable et pourrais avoir une répercussion sur l’ensemble des acteurs du secteur.

F-Info : Qui est Astorg, propriétaire du Groupe OGF?

Lire aussi :  Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

FL : Astorg Partners est une équipe de Capital Investissement française indépendante, anciennement dans le giron de SUEZ, qui gère plus de 2 milliard d’euros et investit aux côtés des équipes de direction dans des entreprises industrielles ou de services, très souvent familiales, à fort potentiel de croissance. Depuis 1998, Astorg a réalisé 28 transactions (Picard Surgelés, Frans Bonhomme, Gras Savoye…) dont 20 investissements cédés pour un TRI (taux de rendement interne) de 30%.

logo_ogf OGF-PFG, tout savoir sur la vente du n°1 des pompes funèbres en France
OGF / PFG

F-Info : Pourquoi Astorg a investi dans le Groupe OGF?

FL : En octobre 2007, Astorg achète le Groupe OGF sur une valeur d’entreprise d’environ 300M euros dans le cadre d’un LBO (Leverage Buy Out), technique financière qui permet l’achat d’une entreprise, financé partiellement par emprunts, augmentant ainsi la rentabilité des capitaux propres, dans le cadre d’un schéma juridique spécifique et fiscalement optimisé où les dirigeants sont associés.

L’intérêt d’Astorg pour le Goupe OGF reposait sur l’analyse suivante:

  • Le Groupe OGF est leader national incontesté bénéficiant d’une image de marque très forte sur un marché non-cyclique et en croissance régulière.
  • L’ équipe de management a été capable par le passé d’améliorer le niveau de rentabilité opérationnelle de la société.
  • Le marché français du funéraire est fragmenté ce qui offre de nombreuses possibilités de croissance externe.
  • Le Groupe OGF présente un potentiel résiduel d’amélioration des marges.

Après moins de 5 ans dans le portefeuille d’Astorg, l’entreprise a réalisé au 31 mars 2012 un chiffre d’affaires de 513 millions euros pour un EBE de 98 millions d’euros à comparer aux données du 31 mars 2007, antérieur à l’acquisition, de 482 millions euros de chiffre d’affaires et 90 millions euros d’EBE.

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud

F-Info : Quel est le processus de cession?

….

 Vous souhaiter lire la suite de l’article sur le dossier OGF-PFG et en particulier connaitre le processus de cession, suivez le lien

Notre consultant, Frédéric Lechevalier, Conseil en rapprochement d’entreprises et levée de fonds (fl[at]mutualbenefits.com)

4 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir, merci de cette belle et grande « révélation », qui circule (uniquement le titre: « OGF-PFG sont-elles à vendre? ») sur toutes les lèvres des salariés depuis presque une année!.. Il serait judicieux de préciser que parmi les actionnaires on compte des salariés de la D.G. et des Directions Déléguées et « Sectorales » et également de « petits actionnaires » cadres et employés divers!.. Cordialement

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.