OJD 2013, la presse française à l’agonie?

0
529

La presse écrite payante poursuit sa lente ou rapide érosion en 2013, après la publication des chiffres de diffusion payée, ventes en kiosques et abonnements par l’OJD, l’organisme chargé de comptabiliser la diffusion de la presse. Presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, presse magazine sont touchées. Concernant la presse du funéraire, Funéraire-Magazine et Résonance, nous ne pouvons rien vous dire les deux titres n’ayant pas adhéré à l’Office de Justification de la diffusion. La presse écrite n’est pas morte, mais on pourrait le croire vu son déclin depuis de nombreuses années et l’apparition de nouveaux médias sur Internet. La presse écrite doit multiplier ses modes de diffusion papier, web, mobile et poursuivre sa révolution numérique pour survivre.

Presse quotidienne nationale, des soins palliatifs vers l’enterrement

L’année 2013, une mauvaise année pour les quotidiens nationaux. La Croix +0,8% et Les Echos +0,7% ont augmenté leur diffusion par rapport à l’année dernière. Le Figaro en perdant -1,9%, reste le premier titre de la presse française nationale avec 317.000 exemplaires vendus quotidiennement. Le Monde, est en baisse de 4,4%, Libération accuse une baisse de sa diffusion de 14,9%, Aujourd’hui en France, une baisse de 10,3% et L’Equipe, enregistre une baisse -11,4%, l’Humanité aurait perdu presque 7% de ses lecteurs.

Rappelons que la presse ne survie aujourd’hui que par ses ventes en kiosques, ses abonnements et sa publicité sans oublier selon la Cour des comptes, un peu plus de 700 millions d’euros alloués par la loi de finances 2013 au secteur de la presse écrite…

Lire aussi :  Crématorium sous l'eau, enterrement en Hyundai… L’actualité du 4 juin 2018
presse-papier-300x224 OJD 2013, la presse française à l'agonie?
Presse papier en France

Presse quotidienne régionale, ça sent le sapin

La Dordogne Libre augmente de 0,26 % avec une diffusion de 5895 exemplaires, c’est la seule publication en hausse, pour les autres titres c’est une baisse avec notamment une baisse de 7% pour l’Est Républicain, – 8,82 % pour le Parisien ou une baisse de 2,16 % pour Ouest France.

Presse gratuite, le low cost en berne

Une nouveauté, pour la première fois d’une histoire commencée en 2002, la diffusion des trois grands quotidiens gratuits français a baissé l’année dernière. Selon les chiffres de l’OJD, le leader 20 minutes comme Direct Matin et Metronews ont distribué moins d’exemplaires en 2013 qu’en 2012.

Presse magazine, une ambiance de veillée funèbre

Dans la rubrique Actualités Générales, quelques titres, 5 enregistrent une hausse de leur diffusion, dont Philosophie Magazine +6,66% ou Polka Magazine +5,31%, Les Inrockuptibles affiche une forte baisse -23,81% comme VSD -13,4% ou Paris Match -5,76%.

Pour la rubrique des Féminins généralistes, Causette avec la plus forte progression de diffusion +26,92%, ne cache pas un marché sinistré, Prima -17,44%, Votre Beauté -7,92% ou Femme Actuelle -6,54%.

Chez les people, seul Jour de France a connu une hausse de sa diffusion en 2013 avec une hausse de +7,71 %, Oop’s ! , Public, Voici, Closer enregistrent des baisses de plus de 10 points.

La rubrique News, Valeurs Actuelles augmente de +11,84%, quand Marianne plonge de -16,62%. On constate dans ce climat morose une tendance avec des pertes relatives au Le Nouvel Observateur, l’Express ou Le Point.

Les publications économiques, comme Capital, Management et Le Nouvel Économiste baissent sérieusement, seul Investir reste stable.

Lire aussi :  Alerte sécurité et réglementation sur le matériel de levage

La presse TV n’est pas épargnée. Télé Magazine baisse de -8,40%, Télé Loisirs -7,89% et Télé 2 Semaines -6,18%.

Les raisons, c’est la faute aux portables et à internet!

Les médias se multiplient, les médias deviennent multicanaux… Avec Internet, le paysage médiatique subit de profondes mutations. La presse en ligne peine à trouver son modèle économique mais l’avenir va nous prouver qu’il n’est pas possible d’adapter le modèle économique de la presse papier sur le numérique qui doit trouver son propre modèle, car, selon les chiffres de Mediametrie, 57% des Français se tournent d’abord vers la presse en ligne, via un PC, un mobile ou une tablette, pour s’informer.

Internet, une nouvelle manière de s’informer. L’accès à l’information sur le Web est rapide et instantané et ce média maitrise mieux que le papier le multimédia, la combinaison texte, photo, vidéo et son. C’est aussi un moyen de diffusion interactif avec le lecteur. Une publication à moindre coût, les coûts d’impression étant nul ce qui abaisse énormément les charges. Internet est une source d’information mobile grâce aux progrès technique en communication comme la Wi-Fi, 3G, 4G, et des périphériques mobiles.

Aucun nouveau média n’a encore remplacé un média existant. Et si un jour les médias internet remplaçaient les médias papiers? Professionnels du funéraire, pourquoi ne pas communiquer sur Funéraire-Info?

Dernière Heure: les Echos (du) Funéraire bruissent de la rumeur de l’ouverture prochaine d’un nouveau site internet dédié à l’actualité des pompes funèbres et du funéraire! Bienvenue.

presse-en-ligne-2.0-300x152 OJD 2013, la presse française à l'agonie?
La presse ne ligne se développe!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here