Orthometals, « recyclage caritatif » des métaux issus de la crémation

0
364
Orthometals

Orthometals collecte les métaux issus de la crémation depuis 1997.

Métaux issus de la crémation et esprit caritatif

Depuis 20 ans, la société qui a anticipé le devenir des métaux issus de la crémation grâce à ses fondateurs Jan Gabriëls et Ruud Verberne (médecin en chirurgie orthopédique et expert en recyclage), ne cesse de se développer.

Le processus est fiable et transparent, et la majorité des revenus générés par le recyclage des métaux revient aux crématoriums eux-mêmes, qui en font bénéficier des associations caritatives. Celles-ci sont choisies librement par le crématorium ou conseillées par Orthometals.

Les métaux bénéficient ensuite d’une seconde vie. Ils sont transformés pour devenir une matière qui ne sera pas réutilisée à des fins médicales et qui trouvent une place particulière dans l’industrie automobile et l’électroménager en majorité.

Orthometals-témoignage-300x152 Orthometals, « recyclage caritatif » des métaux issus de la crémationLa législation sur le sujet est compliquée, comme nous l’a expliqué Miriam Briss lors du salon du funéraire 2017. Ces métaux nobles ou précieux, pourraient faire l’objet d’un enrichissement, une voie que n’a pas suivi Orthometals, qui promulgue un recyclage éco-responsable et dans un esprit caritatif. L’entreprise intervient dans 20 pays différents pour 1200 crématoriums, elle organise 1 à 2 collectes par an selon les besoins.

Sans aucun frais pour les crématoriums, Orthometals fourni les conteneurs nécessaires à la collecte, effectue la pesée sur place et délivre un exemplaire de celle-ci au crématorium. Tous les métaux rejoignent ensuite le site de Meppel aux Pays Bas pour être fondus dans des fonderies dignes de confiance.

Recycler, rassure, s’engager, ce sont les 3 maîtres mots de la société.

Lire aussi :  Une maison funéraire pour les Pompes Funèbres Jacky Rougereau & Fils

 

www.orthometals.fr

contact@orthometals.fr

11 rue du Bois de Boulogne

75116 PARIS

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here