Panthéon : de l’émotion et du lyrisme

1
347
(capture BFMTV)

Quatre cercueils drapés en tricolore, alignés face au Panthéon : quatre personnages de la Résistance, « différents mais soulevés par le même idéal, le même amour de la patrie » ont été honorés ce vendredi à Paris : Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion, Jean Zay et Pierre Brossolette.

Toute aussi émouvante mais moins froide que la fameuse entrée de Jean Moulin : cette cérémonie, sous un ciel quasi-estival, aura vu relater ces quatre trajectoires d’une même rébellion à l’Occupant. Un discours prononcé par François Hollande devant les familles, les corps constitués et de nombreux jeunes. « Quatre histoires qui donnent chair et visage à la République », a-t-il salué.

Panthéon-2-1-300x169 Panthéon : de l'émotion et du lyrismeAprès une nuit passée à la Sorbonne, les quatre cercueils ont remonté la rue Soufflot proche vers 17h, très applaudis par une foule recueillie, suivis par des lycéens vêtus de t-shirts tricolores à leurs effigies. Ils ont été déposés sur le parvis du Panthéon. Des portraits géants ornaient le frontispice du monument, œuvre de Ernest Pignon-Ernest. François Hollande est arrivé, passant les troupes en revue. « Marseillaise », « Chant des Partisans », puis a-capella le beau « Chant des Marais », écrit en 1933 par des internés dans l’un des premiers camps de concentration.

Des portraits croisés, faisant écho aux luttes d’aujourd’hui : un François Hollande solennel a prononcé son discours face aux héros, face à la foule, relatant l’engagement respectif, le courage de ces quatre-là « reconnus sans avoir cherché à être connus, célébrés sans avoir imaginé être célèbres ».

Un discours lyrique en sa fin, longuement applaudi, hommage appuyé à ces deux hommes et ces deux femmes que les militaires allaient emporter désormais vers l’entrée du Panthéon. Une sonnerie « Aux morts », une minute de silence, une « Marseillaise », et le cortège des familles entrait dans le monument à la suite des cercueils. Posés dans le cœur, ils ne seront descendus dans la crypte que demain jeudi.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

Après un long moment, tous sont ressortis. L’heure pour le chef de l’Etat de détourner quelque peu le protocole et d’aller serrer des mains, sacrifiant au rite des photos ici et là, saluant d’anciens combattants, plongeant dans un bain de foule improvisé.

1 commentaire

  1. […] Quatre cercueils drapés en tricolore, alignés face au Panthéon : quatre personnages de la Résistance, « différents mais soulevés par le même idéal, le même amour de la patrie » ont été honorés ce vendredi à Paris : Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion, Jean Zay et Pierre Brossolette. Olivier Pelladeau, de Funéraire Info, commentait l’évènement. […]

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.