Partenariat Funéraire public-Maison des Obsèques

1
486

Ce vendredi 20 novembre, dans le cadre du salon du funéraire de Paris, Christophe LAFOND, Président du Conseil de surveillance de La Maison des obsèques, et Marie-Claude CHERAMY, présidente de l’UPFP, ont signé un accord-cadre précisant les modalités du partenariat entre le nouveau réseau mutualiste et l’UPFP.

Ce rapprochement inédit entre secteur public et secteur privé se fonde sur des valeurs partagées de solidarité et d’universalité et illustre la volonté des deux acteurs de développer ensemble une enseigne funéraire nationale permettant d’offrir la meilleure qualité de services à la population.

Le contrat de partenariat signé ce vendredi 20 novembre prévoit la possibilité pour les adhérents UPFP qui le souhaiteront de s’affilier au réseau mutualiste, c’est-à-dire d’utiliser la marque et l’enseigne La Maison des Obsèques pour leur activité. En échange, ils s’engageront à délivrer un socle de prestations défini,  respectant une charte de qualité et à verser une redevance au réseau mutualiste. De son côté, La Maison des Obsèques s’engage à ne pas faire concurrence aux adhérents UPFP affiliés.

A l’issue de la signature de cet accord, les adhérents UPFP pourront choisir de s’affilier ou non. « Je suis confiante dans l’engagement de nos adhérents dans ce projet, explique Marie-Claude Chéramy, Présidente de l’UPFP. Il va, en effet, leur permettre de renforcer leur positionnement sur leurs territoires d’implantation et de bénéficier des synergies d’un réseau de dimension nationale, tout en restant fidèles à leurs valeurs, qui sont les mêmes que celles de La Maison des Obsèques. » Cet accord devrait donc permettre au nouveau réseau mutualiste La Maison des Obsèques de s’appuyer à terme sur un réseau potentiel de plus de 70 implantations à ses couleurs, dans 500 communes représentant 13 millions d’habitants.

Lire aussi :  L'Illustration, une véritable encyclopédie universelle sur le web

Ce partenariat constitue l’aboutissement d’une réflexion engagée entre La Maison des Obsèques et l’UPFP dès 2014, sur l’initiative de MUTAC. En effet, MUTAC, seule mutuelle spécialisée en prévoyance obsèques, actionnaire de La Maison des Obsèques avec MGEN, Harmonie Mutuelle et Harmonie Services Mutualistes et partenaire depuis bientôt 20 ans de l’Union du Pôle Funéraire Public, a fortement porté la volonté de favoriser les synergies entre les deux acteurs.

A propos de la Maison des Obsèques :

La Maison des Obsèques est le premier réseau mutualiste funéraire en France. Il est porté par une SAS à capitaux mutualistes, au capital de 30 millions d’euros, dont les actionnaires sont MGEN, Harmonie Mutuelle, Harmonie Services Mutualistes et MUTAC. www.lamaisondesobseques.fr

A propos de l’UPFP :

L’UPFP, Union du Pôle Funéraire Public, est la fédération professionnelle qui regroupe les opérateurs funéraires, les crématoriums, et les services des cimetières des collectivités. Elle a comme adhérents la plupart des grandes villes ou métropoles françaises, soit 500 communes représentant 13 millions d’habitants. Son rôle est de fédérer les acteurs publics du funéraire afin de défendre des valeurs essentielles : éthique, déontologie professionnelle, accompagnement de chacun quels que soient ses origines, ses croyances et ses moyens financiers. www.upfp.fr

1 commentaire

  1. « réguler le marché en matière de maîtrise des prix » ou faire jouer réellement la concurrence dans l’intérêt de ses adhérents ? dommage de ne pas avoir plus de détails sur cet accord et ces aspects financiers ( services négociés à la signature d’un contrat obsèques, quels prix ou offres obsèques proposées le moment venu ?).

    Quel est finalement le niveau de transparence sur le partage des marges entre le secteur public et le secteur privé ? dès la signature d’un contrat obsèques et au moment de la réalisation d’une prestation funéraire.
    Pour bien comprendre finalement la logique de partage de la valeur que peut apporter ce type d’accord pour le secteur privé mais surtout pour le secteur public ( qui finance ses investissements par le biais de la collectivité donc pas toujours dans la même optique qu’un opérateur, un entrepreneur ou un actionnaire privé ).

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here