Peine de mort : bientôt 100 pays abolitionnistes

0
359
"Tres de Mayo" (1814), par Francisco de Goya

C’est la question qui tue : qui sera le centième Etat à abolir la peine de mort ? Après les Fidji en février, ce devrait être soit le Suriname, soit Madagascar, soit la Côte d’Ivoire. Les Parlements ayant récemment adopté une loi en ce sens, on y attend la promulgation présidentielle.

Ces dispositions ont été saluées par les Nations-Unies. Selon Amnesty International, peu à peu, « le monde relègue la peine capitale dans les livres d’histoire ». L’ONG, qui milite pour la disparition totale de ce châtiment, relève qu’on en est à l’exacte moitié des pays du globe, en attendant de franchir la symbolique barre de 100 pays. La dernière exécution aux Fidji remonte à 1964, à 1958 à Madagascar, à 1982 au Suriname.

L’an dernier, le gouvernement africain du Tchad a engagé le processus parlementaire allant dans le sens de l’abolition. La Sierra Leone a annoncé vouloir aller dans ce même sens. A l’inverse, le Pakistan vient de lever son moratoire sur la peine de mort, autorisant les exécutions pour toutes les personnes dont les demandes de grâce ont été rejetées. Selon Amnesty International, on dénombrerait 8.000 condamnés à mort dans les prisons pakistanaises. Quelque 500 recours sont en cours d’examen. Même tendance en Indonésie, qui a repris les exécutions en 2013, après une suspension de quatre années. Depuis le début de l’année, six personnes y ont été tuées, et une dizaine d’autres attendent de passer devant le peloton.

Lire aussi :  Pétition contre le crématorium de la Villette …l’actualité du 17 mai

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here