Peine de mort, des sondages à en perdre la tête

0
1067
Peine de mort
Peine de mort, sondage en hausse

10 mai 2015, anniversaire de l’élection de François Mitterrand, le quatrième président de la Ve République française et le premier président socialiste de la cinquième république. Dans son programme les 110 propositions. La 53ème, l’abolition de la peine de mort, voté et promulgué en 1981.

Le contexte : Hamida Djandoubi, guillotiné le 10 septembre 1977 à la prison des Baumettes de Marseille, est la dernière personne à avoir subi la peine de mort en France pour meurtre après tortures. Le 16 mars 1981, en pleine campagne électorale pour les élections présidentielles, François Mitterrand déclare clairement qu’il est contre la peine de mort.
Le 26 août 1981, le Conseil des ministres approuve le projet de loi abolissant la peine de mort. Le 17 septembre 1981, Robert Badinter présente le projet de loi à l’Assemblée nationale, elle est voté le 18 septembre 1981 par 363 voix pour, 117 contre (491 votants, 480 suffrages exprimés).
Puis adopté par le Sénat Le 30 septembre 1981, la loi est officiellement adoptée par les sénateurs par 161 voix pour, 126 contre, elle sera promulguée le 9 octobre 1981.

Retournement de situation
Fin février, un article du Figaro faisait référence à un sondage du CEVIPOF, le Centre d’études de la vie politique française, révélant que 50% de Français sont favorables au rétablissement de la peine de mort. Enseignement supplémentaire, entre octobre 2011 et décembre 2013, on est passé de 35% de personnes favorables au rétablissement de la peine de mort à 50%!
Le 6 mai 2015, Ipsos / Sopra Steria présentait la troisième vague de « Fractures Françaises » pour Le Monde, La Fondation Jean Jaurès et Sciences Po. On remarque une progression significative de l’opinion favorable au retour de la peine de mort. 52 % des Français, toutes sensibilités politiques confondues, s’y disent favorables : c’est 7 points de plus que l’année précédente et 15 points en plus chez les sympathisants socialistes.

Lire aussi :  Cendrine Chapel, Directrice Générale des Services Funéraires - Ville de Paris

Menace terroriste, tuerie chez Charlie Hebdo le 11 janvier, enlèvement, viol et meurtre de la petite Chloé, le 15 avril à Calais, montée du FN, perception du ras-le-bol de l’opinion public concernant Madame Christiane Taubira et l’impunité et le laxisme judiciaire?

Les réactions des internautes
Elles sont nombreuses, pour et contre…

Pour : Complètement pour!! Au cas par cas bien entendu, mais pour les pédophiles et violeurs d’enfants je serais sans pitié.
Contre : Il n’y a pas au monde une seule démocratie digne de ce nom qui n’ait aboli la peine de mort.
Pour : (pédophiles , violeur , terroristes) je suis pour !!!
Contre : La peine de mort c’est une vengeance qui n’a rien à faire avec la justice. Pourriez-vous tuer quelqu’un de sang-froid ou laisseriez-vous lâchement un bourreau anonyme faire son office en vous cachant derrière la loi?
Pour : Marre de faire vivre bien au chaud des pédophiles, des assassins et autres tarés qui recommenceront dès leur sortie ! Zic…on en parle plus !
Contre : Qui sommes-nous pour décider de la mort des gens, je ne pense pas que la peine de mort soit une solution, c’est un retour en arrière.
Pour : Terroristes, bourreaux d’enfants, ou violence aggravée sur les personnes de la force publique…..
Contre : Il y a eu trop d’innocent mort pour que je sois pour.
Et vous Pour ou Contre ?

guillotine-petiot-300x219 Peine de mort, des sondages à en perdre la tête
Les assistants de Jules-Henri Desfourneaux montent la guillotine pour l’exécution de Petiot

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here