Perpignan, l’adieu à André Salvat, Compagnon de la Libération

0
456

Les Pompes Funèbres Salamone se sont vu confier, cette semaine, la charge d’obsèques particulières : celles du Colonel André Salvat, Compagnon de la Libération. Comment organise et coordonne-t-on ce type de cérémonie très spécifiques ? Fabrice Brochier, conseiller funéraire, nous fait partager son expérience.

Honneurs militaires

Décédé à l’âge de 96 ans, le Colonel Salvat avait un parcours de vie qui force le respect : Compagnon de la Libération, Grand Officier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre 39/45, il s’était illustré notamment à la bataille de Bir-Hakeim, soutenant un siège sous les bombardements Allemands pendant dix jours, ou encore lors de la bataille d’El-Alamein. Un cursus comme on en voit peu.

Un compagnon de la Libération est un membre de l’ordre de la Libération, créé le 16 novembre 1940 par le général de Gaulle en tant que chef des Français libres. Le titre de compagnon de la Libération a été décerné pour récompenser les personnes, les unités militaires et les collectivités civiles se signalant dans l’œuvre de libération de la France et de son empire. Sur les 1038 Compagnons de la Libération, seuls treize sont toujours en vie après le décès de André Salvat.

Les Pompes Funèbres Salamone étaient donc tout indiquées pour organiser la cérémonie d’obsèques. Fondée par un ancien para, la société compte dans son effectif beaucoup d’anciens militaires.

C’est Fabrice Brochier, conseiller funéraire aux Pompes Funèbres Salamone, qui a reçu la famille et organisé la cérémonie.

Interlocuteurs militaires

D’ailleurs, pourquoi la famille s’est elle adressée aux Pompes Funèbres Salamone ? « C’est un Général, ami de la famille, qui leur a indiqué notre société, à leur demande. Il savait que nous avions une compétence particulière dans le domaine militaire et le protocole spécifique. » explique Fabrice Brochier.

Comment cela se déroule, une fois le contact pris ? « De notre côté, nous nous chargeons de tout l’aspect pompes funèbres, administratif compris. Après avoir reçu la famille, j’ai aussitôt pris contact avec le DMD, Délégué Militaire Départemental. C’est en cohésion avec lui que nous avons organisé les obsèques. »

Qu’est-ce qui change pour un militaire de cette importance ? « On est presque sur un hommage national, pour une personne de cette importance. Le gouvernement était représenté, en la personne de Ségolène Neuvile, Secrétaire d’État aux personnes handicapés, puisque le Secrétaire d’État aux anciens combattants avait un empêchement. Il y avait également des délégations de militaires d’active, et plusieurs associations d’anciens combattants et porte-drapeaux ».

Organisation au millimètre

Qui se charge de quoi, concrètement ? « Le DMD a pris contact avec les associations d’anciens combattants, et les régiments pour les délégations de militaires d’active, à savoir le 3éme RPIMA (Régiment Parachutiste d’Infanterie de Marine) qui a envoyé une section, et la 11e Brigade Parachutiste, basée à Toulouse, pour les clairons. »

Ensuite, il faut coordonner tout le monde « C’est aussi le DMD qui a pris contact avec la cathédrale. Normalement, cette tâche nous incombe, mais le DMD souhaitait le faire. Et avoir une seule personne qui coordonne tous les intervenants évite certaines difficultés. »

Une fois les dates calées, le DMD informe la pompe funèbre « Nous avons alors pris contact avec la famille, pour lui proposer la date et l’horaire, et voir si cela lui convenait. La famille a donné son accord ».

hommage-pompes-funebres-salamone-colonel-salvat-2-300x213 Perpignan, l'adieu à André Salvat, Compagnon de la LibérationUne cérémonie sous contrôle

La veille, une réunion est organisée « Tous les intervenants sont réunis pour discuter des détails de l’organisation. Il n’y a pas de difficultés particulières, à partir du moment ou tout le monde sait qui fait quoi, et à quel moment. »

Le cercueil était porté par quatre militaires d’active à l’entrée et à la sortie de la cérémonie. « Nous avions proposé à l’origine qu’il soit porté par nos quatre porteurs, appuyés par deux militaires, mais nous sommes convenus qu’il serait mieux que le portage soit effectué uniquement par des militaires. Quatre d’entre eux s’en sont donc chargé, avec nos porteurs en retrait, mais prêts à intervenir si besoin. »

Pareil pour le placement dans l’Église « C’est notre Maître de Cérémonie, Frédéric Laffont qui s’en est chargé. La famille était installée en priorité, et elle devait être placée en face de l’évêque, qui officiait pour la cérémonie. L’assistance était ensuite placée selon la fonction et le grade. ».

Les hommages se sont succédé, notamment celui du Général Ménard, ami personnel du Colonel Salvat à l’armée, et ensuite dans le civil. Un Général a été chargé de lire l’éloge funèbres du Ministère de la Défense, retraçant la carrière du général. La cérémonie militaire et l’hommage au Drapeau se sont déroulés sur le parvis de la Cathédrale Saint-jean de Perpignan.

hommage-pompes-funebres-salamone-colonel-salvat-3-300x187 Perpignan, l'adieu à André Salvat, Compagnon de la LibérationLes Pompes Funèbres Salamone, une société à la pointe

Fondées par un ancien militaires, les pompes funèbres Salamone ont aujourd’hui deux agences dans le Sud Ouest, à Le Barcares et Saint Laurent de la Salanque. Une troisième agence ouvrira très prochainement à Perpignan, qui accentuera encore la présence de cette société dans la région où elle s’est taillée, en quelques années, une belle réputation.

Le site des PF Salamone : pompes-funebres-salamone.fr

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.