Pif Paf Plouf, promession, aquamation, sublimation , résomation

0
754

Promession, aquamation, résomation, sublimation. Des mots que vous voyez passer régulièrement sur les pages de Funéraire Info notamment lorsque l’on traite de sujets internationaux. Certains procédés, je le sais, vous séduisent, pourtant en France seules la crémation et l’inhumation sont autorisées. On refait un petit tour d’horizons de ces techniques réelles ou fantasmées.

Oh mon beau miroir

10 % c’est la promesse d’énergie nécessaire aquamation par rapport à l’énergie d’une crémation. Aucune particule dans l’atmosphère contrairement aux 200 kilos de CO2 émis par le four crématoire. L’idée c’est de plonger le corps du défunt dans un bassin prévu à cet effet dans une eau chaude à 93°C ++ de carbonates et ++ d’hydroxydes.

Vous mélangez tout ça, secouez un peu. Entre la température de l’eau et l’alcalinité vous obtenez une accélération de la décomposition des tissus.

4 heures, ça c’est encore une promesse, celle du temps nécessaire à votre recette. L’eau restante est riche en matière organique et fait un formidable engrais, Monsanto n’a qu’à bien se tenir.

À l’issue de cette transformation il reste des os, que l’on broie et que nous mettons dans une urne, à partir de la nous reprenons le même processus que la crémation « classique ».

Pourquoi nous adorons ?

Dès qu’il y a le mot « écologie » fatalement il y a un peu d’étoiles dans les yeux. Si on peut faire quelque chose d’utile pour la planète en plus avec notre corps, pourquoi pas ? Et curieusement l’eau fait moins peur que le feu dans l’esprit collectif. Note à Guillaume : Il va falloir trouver une autre chanson qu’allumez le feu de Johnny pour la cérémonie.

Oui ! …Mais…Non

Le problème avec les promesses, c’est que c’est un peu comme pour les élections, nous avons une fâcheuse tendance à ne pas les croire et même à ne plus les entendre. Planète paranoïa oblige, on va fouiller un peu, l’aquamation existe au Canada par exemple et en réalité on passe de 4 heures pour mamie qui fait 45 kilos tout mouillé à près du double pour papi qui fait lui même le double du poids. Lorsqu’on voit qu’une crémation qui dure entre une ou deux heures et que parfois il y a une liste d’attente dans certains créma il faudrait de nombreux et nombreux et nombreux centres d’aquamation pour pallier à ce problème.

L’eau c’est bien ça fait de l’engrais, n’empêche il faut en remettre ensuite, écolo pas écolo ?

Et surtout … Vous qui souhaitez voir apparaître ce procédé, sachez pour ceux qui l’ignorent et n’oubliez pas pour ceux qui le savent déjà que l’aquamation nécessite de plonger le corps du défunt seulement, c’est-à-dire sans cercueil. Alors soit on divise, multiplie et monte en coefficient 6 le prix de l’aquamation pour rentrer dans ses frais – ce qui voudrait dire que chaque agence et son propre centre d’aquamation-, soit on fait une croix sur sa marge sur le cercueil. Eh oui…on ne peut pas tout avoir.

Promesse de promession

Ça, ça vient de Suède, donc ça, ça m’intéresse. Ici il s’agit de plonger le tout dans de l’azote liquide et de le refroidir à -196°C. Ensuite, nous posons tout ça sur une table vibrante, le corps devient friable et POUF tombe en fines particules. Par un procédé de lyophilisation, l’eau est éliminée, il reste de la poudre. Là on recommence, on met ça dans une urne, et l’idée c’est de l’enfouir et de planter un arbre dessus.

Pourquoi nous adorons ?

Qui n’aime pas les noisettes ? Donc qui n’aime pas les écureuils ? Donc qui n’aime pas les arbres ? CQFD, le message écologique passe et on aime ça. En plus, cette fois c’est 0% – comme dans les yaourts- d’émission de CO2 et de mercure.

Parce que l’idée de finir comme une glace solero – vous vous souvenez de ces petites boules vertes délicieuses ? – est plutôt amusant.

Avantage : Là nous gardons le cercueil.

Oui ! … Mais … non ! 

Les petites boules vertes sont un mythe, on finit plutôt en sachet lyophilisé pour astronautes. Planter des arbres c’est bien mais homologuer tout ça risque d’être compliqué. Combien coûte l’équipement donc à combien cela va être répercuté sur la famille ? Là encore, nous savons que tout ce qui est écologique coûte cher.

Et puis arrêtez-moi si je me trompe, mais l’azote liquide ça n’est pas hyper archi écologique si ?

Abracadabra

La sublimation est le fait de passer un corps de l’état solide à l’état gazeux donc sans passer par une fusion – état solide à liquide – ni de vaporisation – liquide en gaz – ni de condensation ni l’inverse, ‘fin bref, suivez un peu. Quelques minutes suffisent pour cette transformation contrairement à une heure ou deux heures pour une crémation. L’énergie utilisée est de l’hydrogène.

Pourquoi nous adorons ?

Parce que c’est possible enfin hypothétiquement tout est possible et je n’ai pas grand chose d’autre à dire côté positif.

Oui ! …. Mais… Non !

À voir, honnêtement je ne vais pas vous dire de bêtises… à voir.

Disparition

Là encore procédé sommes toutes semblables aux autres déjà en place dans quelques état d’Amérique notamment en Floride. La Résomation consiste à plonger et dissoudre les dépouilles des corps dans de l’eau à 180°C –tout de même ! – avec de l’hydroxyde de potassium.

Pourquoi nous adorons

Là encore c’est nouveau, c’est tout beau, c’est tout chaud – et c’est le cas de le dire – parce que tout ce qui vient des Etats-Unis a fatalement une onde de résonance un jour ou l’autre par ici.

Oui !… Mais… non

Niveau énergie ça ressemble à quoi ? Parce que pour faire chauffer de l’eau à 180°C il faut y aller quand même et puis là encore l’hydroxyde de potassium…pas joli joli tout ça.

Il y a aussi l’humusation par ici, et la plastination par . Éric et Cassandra vous présentent ces choses là bien mieux que moi.

Alors oui des nouvelles techniques existent, maintenant le temps qu’elles passent par notre système ubuesque de complexifications administratives et d’homologations on aura le temps de mourir trois fois. Alors quoi ? on ne s’intéresse à rien parce que ça ne nous concerne pas ? Si, le mérite derrière tout ça c’est de proposer et surtout de mettre réellement en place de nouvelles techniques qui sont à la fois dans une vraie démarche d’écologie mais qui apportent également une nouvelle ritualité dans un monde funéraire sans cesse en évolution.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.